mardi 27 juillet 2021
A VOIR

|

Le premier agrégé en langue tahitienne sera bientôt connu

Publié le

L’agrégation est le concours le plus prestigieux pour les enseignants, et pour la toute première fois, une agrégation "Langues de France option Tahitien" est proposée. Résultats attendus le 6 mai.

Publié le 07/04/2021 à 11:32 - Mise à jour le 11/04/2021 à 9:27
Lecture 2 minutes

L’agrégation est le concours le plus prestigieux pour les enseignants, et pour la toute première fois, une agrégation "Langues de France option Tahitien" est proposée. Résultats attendus le 6 mai.

L’agrégation, c’est le Graal des enseignants de collèges et de lycées. La plupart sont certifiés, c’est-à-dire qu’ils passent le CAPES, un concours propre à leur discipline.

Depuis plus de vingt ans, ceux qui souhaitent enseigner le tahitien peuvent passer un CAPES bivalent Lettres / Tahitien, ce qui leur permet d’exercer dans ces deux disciplines.

Jamais une agrégation ne leur avait été proposée. Depuis deux ans, l’État souhaite promouvoir les langues régionales à travers une agrégation “Langues de France”. Les premières options proposées ont été le breton et le corse. Un peu plus de 70 langues régionales sont reconnues en métropole et en outre-mer, mais seules quelques-unes font l’objet d’une épreuve du bac. C’est le cas, par exemple, du breton, du corse, de l’occitan, du créole… ou du tahitien.

Seuls deux postes sont proposés, toutes langues confondues. Parmi ces deux postes, pour la première fois, figure l’agrégation Langues de France option Tahitien.

Pour s’y présenter, il faut être déjà titulaire d’un master ou du CAPES. Neuf candidats ont déjà composé sur les trois épreuves d’admissibilité. Il s’agissait d’une épreuve de culture générale sur les langues de France ; mais aussi d’une composition en tahitien à partir de cinq oeuvres de Duro Raapoto, et d’une épreuve de thème et de version en tahitien/français : les candidats ont traduit en français un passage des Lois de Tetuna’e, puis en tahitien un texte de Michel Tournier.

Trois candidats ont passé ces épreuves avec succès : Tetuionoarii Haatani, Clarita Katupa et Ronny Teriipaia. Ils sont donc convoqués aux épreuves d’admission, un grand oral didactique, du 28 au 30 avril. Un seul, ou une seule, sera retenu(e).

Ceux qui décrochent ce concours disposent de meilleures perspectives de carrière, mais aussi d’un salaire plus important et d’horaires réduits (15 heures de cours par semaine au lieu de 18).

C’est aussi hautement symbolique : ce “Graal” servira de tremplin au lauréat, mais produira aussi une attente considérable envers lui… ou elle !

infos coronavirus