dimanche 20 juin 2021
A VOIR

|

Le Pays négocie la réouverture des salles de sport et de spectacle avec le haussariat

Publié le

Le ministre de la Culture et des Sports, Heremoana Maamaatuaiahutapu, nous a confié, ce mardi à l'issue de la prise de parole d'Edouard Fritch, que le Pays était en négociation avec le haut-commissariat pour une réouverture prochaine des salles de sport et des salles de spectacle. Un protocole sanitaire a même déjà été validé.

Publié le 02/02/2021 à 17:22 - Mise à jour le 02/02/2021 à 17:22
Lecture 2 minutes

Le ministre de la Culture et des Sports, Heremoana Maamaatuaiahutapu, nous a confié, ce mardi à l'issue de la prise de parole d'Edouard Fritch, que le Pays était en négociation avec le haut-commissariat pour une réouverture prochaine des salles de sport et des salles de spectacle. Un protocole sanitaire a même déjà été validé.

Rien n’est encore acté, mais les déclarations du ministre de la Culture et des Sports ont de quoi apporter une petite lueur d’espoir aux mondes sportif et culturel. Heremoana Maamaatuaiahutapu a indiqué, à l’issue des annonces faites ce jour par le président Edouard Fritch, que le gouvernement est « en négociation avec le haut-commissariat » pour la réouverture, d’ici deux semaines espère-t-il « très fortement », des salles de sport et des salles de spectacle.

« Nous avons proposé la réouverture des salles de sport avec un protocole que nous avons déjà travaillé cette semaine avec les équipes sanitaires mais aussi les équipes du haut-commissariat, confie-t-il. Et il va falloir qu’on le respecte si on veut que ces salles restent ouvertes dans le temps. Il en est de même pour les compétitions sportives. Je pense qu’on pourra reprendre les compétitions sportives sans public, à huis clos. Mais ce qui a posé problème lors de la dernière ouverture des compétitions à huis clos, c’est que le public se mettait quand même autour des stades dans des voitures avec des glacières. Donc il faudra quand même que le public respecte un peu plus les mesures qui vont être mises en place. On en parlera plus en détails la semaine prochaine, mais on a déjà énormément travaillé sur tous les protocoles qui ont été validés par le COPF, les autorités sanitaires et le haut-commissariat. »

La commande publique en soutien aux artistes

Concernant le cas des salles de spectacle, pour lesquelles le gouvernement négocie également la réouverture, « l’idée est de pouvoir accueillir les spectateurs en places assises uniquement à 50% de la capacité des salles de spectacle, poursuit le ministre. Ce qui exclut quand même To’ata, mais pour le grand théâtre, le petit théâtre et paepae a Hiro, ça permettrait de relancer un peu l’activité de nos salles de spectacle d’une part, et d’autre part nous allons commander quelques spectacles que l’on va organiser aussi pour des publics qui sont un peu en situation difficile. Par exemple un concert avec quelques musiciens dans le Village SOS de Papara, aussi à l’hôpital, dans des lieux où on pourrait offrir des spectacles avec de la commande publique. »

Un clip sur le modèle des vidéos « Play for change » est également dans les projets du ministre de la Culture, sur une chanson de Coco Hotahota, et l’intervention d’une multitude d’artistes. « L’idée est de faire un clip avec plusieurs artistes que l’on rémunèrera aussi et que l’on diffusera notamment sur les réseaux sociaux. »

Et toujours concernant la commande publique, des artistes ont obtenu du Pays des chantiers de réalisation de fresques dans les tunnels de Papeete et Punaauia. « Au travers de la commande publique, nous allons essayer de solliciter les artistes, poursuit Heremoana Maamaatuaiahutapu. Le problème encore une fois, c’est qu’il faut qu’ils soient patentés ou regroupés au sein d’associations pour que l’argent public puisse leur être versé. Ce sont des difficultés auxquelles on a été confronté déjà l’an dernier, mais on va essayer de solutionner un peu toutes ces problématiques administratives et financières. On espère réellement mener toute une série d’actions avec nos artistes. On peut, en respectant les mesures barrières bien entendu, parce qu’il faut éviter la propagation du virus, continuer à faire vivre d’une part nos artistes, mais aussi sortir un peu de ce marasme. Parce que même moi ça me plombe le moral… »

infos coronavirus