lundi 21 septembre 2020
A VOIR

|

Le four traditionnel du Matavaa : Kaikai meitai !

Publié le

La deuxième journée du Matavaa o te henua enana est traditionnellement marquée par le kaiìa mau, grand repas communautaire offert par les délégations. Plus tôt, les visiteurs ont pu découvrir les prestations de danses de Rapa Nui et de Toko Henua, suivies de démonstrations de sculptures, de gravures et d’une séance de tatouage traditionnel. Pour vous, TNTV revient chaque jour sur les moments marquants de ce Matavaa 2019.

Publié le 18/12/2019 à 9:53 - Mise à jour le 20/12/2019 à 9:35
Lecture 3 minutes

La deuxième journée du Matavaa o te henua enana est traditionnellement marquée par le kaiìa mau, grand repas communautaire offert par les délégations. Plus tôt, les visiteurs ont pu découvrir les prestations de danses de Rapa Nui et de Toko Henua, suivies de démonstrations de sculptures, de gravures et d’une séance de tatouage traditionnel. Pour vous, TNTV revient chaque jour sur les moments marquants de ce Matavaa 2019.

Le umu kai du matavaa : un incontournable moment de partage

Chaque année, c’est LE moment que tout le monde attend : le four traditionnel. Préparé par les différentes délégations, ce umu kai, grand kaikai collectif fonctionne sur le principe d’une cuisson à l’étouffée lancée la veille.

On imagine la logistique que cela nécessite, afin de nourrir les délégations déjà, les visiteurs ensuite, puis les quelques cents passagers de l’Aranui qui profitent des activités pour la journée.

Chaque île Marquises présente fièrement ses spécialités culinaires, on peut même goûter du cheval. Une attention particulière est portée à la vaisselle utilisée car il est interdit d’utiliser des contenants en plastique. Il est donc demandé aux fins gourmets de se munir de supports recyclables : ‘ūmete, noix de coco ou bambous coupés en deux. Et chacun joue le jeu : la plupart mangeront avec les doigts. Les portions sont généreuses et on peut se resservir, seuls les fruits de mer se font rares très rapidement.

Démonstration d’artisanat et Patutiki

Un tiki offert à Ua Pou par la délégation de Nuku Hiva (Crédits photo : Vaea D.)

Plus tôt dans la journée, sur le site principal du Matavaa, le tohua Tokuua, en amont du village de Hakahau, étaient organisées des démonstrations de sculptures, de gravure et de tressage, ainsi que de confection de ‘pani enana’ (équivalent du monoi).

En parallèle, l’association Patutiki animait une conférence sur le tatouage marquisien, suivi par la projection du documentaire « Patutiki, l’art du tatouage des îles Marquises », prix du public au FIFO 2019. Le temps pour Teiki Huukena de rappeler qu’en 1898 le gouverneur Gallet interdisait toutes formes de tatouage dans l’archipel pour « raison d’hygiène et moralité ». En 1993, une lettre de l’association culturelle Motu Haka, à l’origine du Matavaa, demande l’abrogation de l’arrêté. Teiki a également rappelé les démarches en cours pour l’inscription à l’Unesco : « Si on souhaite que nos tatouages deviennent moins tapu, il faut former les jeunes, transmettre aux générations suivantes ». Des démonstrations de tatouage traditionnel étaient proposées au public toute la journée.

4 délégations se produisent sur la journée

Prestation de danse de Toko Henua (Crédits photo : Vaea D.)

En journée, les délégations pascuane (Rapa Nui) et des Marquisiens de Tahiti (Toko Henua) étaient très attendues et elles ont su relever le défi et proposer une prestation à la hauteur.

Pour rappel, le thème retenu cette année par l’association organisatrice de l’évènement (Comité Organisateur du Matavaa O Te Henua Enana de Ua Pou) est « Comment la culture peut-elle contribuer à la protection et à la préservation de l’environnement ? » afin de démontrer que la culture et l’environnement sont totalement liés.

Les 90 membres de la délégation de Fatu-Iva, parés de magnifiques tapa en dégradé de couleurs jaune et ocre, avec choisi pour thème la déesse Atanua. La délégation de Nuku Hiva faisait la part belle aux musiciens (vingt !) et proposait la légende de Tiki.

LE MATAVAA, E AHA TERA MEA ?

Initiation des enfants à la musique traditionnelle (Crédits photo : Vaea D.)

Le Festival des arts des îles Marquises, Matavaa o te Henua Enana, est une manifestation culturelle organisée périodiquement sur chacune des 6 îles habitées, à tour de rôle. Initié en 1986 par l’association Motu Haka, il a pour but de maintenir vivace et de célébrer la culture marquisienne, à travers chants et danses traditionnels, artisanat, tatouages, médecine traditionnelle, art culinaire. Il signifie « l’éveil » et a pour objectif la transmission de génération en génération. Les différents comités organisateurs alternent tous les deux ans grand festival (avec des délégations d’autres îles du Pacifique) et mini-festival sur les plus petites îles (Ua Huka, Tahuata et Fatu-Iva).

RETROUVEZ-NOUS DEMAIN POUR LA SUITE DES FESTIVITES

Rendez-vous demain pour découvrir le site historique Mauia dans la vallée de Hohoi : chacune des délégations proposera une prestation de chants et danses suivi d’activités de sculpture sur poteaux de cases traditionnelles marquisiennes.

Pour suivre le déroulement du Matavaa 2019 : Matavaa o te henua enana (FB)

REPORTAGEVaea D.

infos coronavirus

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]tv.pf

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV