dimanche 7 juin 2020
A VOIR

|

Le fait main à l’honneur au 16e salon de Noël

Publié le

Publié le 18/12/2018 à 15:02 - Mise à jour le 18/12/2018 à 15:02
Lecture 2 minutes

Soutenu par le ministère en charge de l’artisanat et le service de l’artisanat traditionnel, ce 16e salon de Noël est organisé par l’association « Artisanat d’art », présidée par Fauura Bouteau. Il est devenu un rendez-vous incontournable pour offrir des cadeaux d’exception en cette période de fêtes de fin d’année, où les créateurs toujours plus nombreux se bousculent pour exposer. Un succès qui exprime clairement l’envie des Polynésiens de consommer différemment.

>>> Lire aussi : Licorne, ananas et paddle : les cadeaux de Noël tendance

Olivier Landy est présent au salon pour la deuxième année consécutive. Il fabrique des produits de beauté bio, respectueux de la peau et de la nature : « Les gens ont de plus en plus envie d’un retour à l’humain, à la nature. Ils veulent des produits meilleurs pour la peau et pour l’environnement. Je travaille beaucoup avec des produits locaux ».

La tendance du fait main se confirme aussi du côté du prêt-à-porter. Frédérique Mouchet de l’atelier d’Enolyne réalise par exemple des robes vintage avec des tissus locaux. Une gamme qui séduit par sa fraîcheur et son côté glamour. Du 100% sur mesure, à la différence des boutiques traditionnelles : « Je trouve que les gens sont davantage attirés par le fait main. Quand on choisit quelque chose fait par des artisans, d’une certaine façon on choisit quelque chose qu’on aurait aimé faire soi-même. Ce sont des cadeaux personnalisés, qui viennent du cœur » explique la créatrice.

>>> Voir aussi : Vidéo – Comment passer un Noël éco responsable au fenua

Et des idées de cadeaux créatifs et authentiques, ce n’est pas ce qui manque au salon. Iera Tefaafana, présente depuis de nombreuses années, surprend à chaque édition. La réputation de sa gamme de paniers en pandanus de Rimatara n’est plus à faire : « Partout où l’on va dans les grandes centres commerciaux, on voit souvent des gens avec des voitures à roulettes. J’ai donc eu l’idée de faire des paniers à roulettes pour Noël ».

Pour faire des achats responsables et originaux tout en soutenant l’économie locale, rendez-vous donc au salon artisanat d’art à l’Assemblée. Il est ouvert tous les jours de 8 heures à 18 heures, sauf le lundi 24 décembre, où il fermera ses portes à 16 heures.
 

Rédaction web avec Sophie Guébel et Esther Parau-Cordette

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Bébé évasané et décédé en Nouvelle-Zélande : le cri du...

C’est une urgence émotionnelle lancée sur les réseaux sociaux. La jeune mère du nourrisson décédé en Nouvelle-Zélande attend toujours de revenir au fenua avec le corps de son enfant. Le bébé avait été évacué le 7 mai à bord de l’A400M. Mais depuis son décès, il n’y a plus eu aucun vol entre Auckland et Papeete.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV