A VOIR

|

Communiqué

Le centre culturel Kuo Min Tang de la communauté chinoise de Raiatea inauguré

Publié le

Après plus de 10 ans de combat pour rénover leur centre culturel de Raiatea, l’association Kuo Min Tang, actuellement présidée par Christina Lachaux, a présenté son nouveau bâtiment.

Publié le 08/10/2022 à 16:29 - Mise à jour le 09/10/2022 à 9:53
Lecture 2 minutes

Après plus de 10 ans de combat pour rénover leur centre culturel de Raiatea, l’association Kuo Min Tang, actuellement présidée par Christina Lachaux, a présenté son nouveau bâtiment.

Le Vice-président, Jean-Christophe Bouissou, a inauguré ce samedi matin à Uturoa, le nouveau bâtiment du centre culturel Kuo Min Tang, de la communauté chinoise de Raiatea.

Fondée en 1918, et réunissant déjà plus de 300 membres à l’époque, l’association Kuo Min Tang Raiatea a décidé d’acquérir un terrain de près de 3000 m2, d’y construire un centre culturel et une école chinoise, en plein centre-ville de Uturoa. 

Le Kuo Min Tang est un monument clé de l’histoire des habitants de Raiatea. Son objectif est de mieux faire connaître la communauté chinoise et ses traditions culturelles, afin de favoriser l’harmonie entre les hommes et les idées, par les échanges et les rencontres.

Construit en 1922, le centre s’était détérioré au fil du temps malgré sa transition du bois vers le béton en 1943. C’est en 2003, suite à la sous-commission de sécurité des Iles-Sous-Le-Vent, que le Kuo Min Tang a cessé d’accueillir le public. Sous l’impulsion de l’ancien président de l’association de 1995 à 2019, Ferdinand Pinson, le Kuo Min Tang entame son projet de reconstruction à l’identique du bâtiment.

Ainsi, après plus de 10 ans de combat pour rénover leur centre culturel, l’association, actuellement présidée par Christina Lachaux, a fièrement présenté son nouveau bâtiment.

En 2019, le Conseil des ministres avait octroyé une subvention d’investissement au titre du soutien aux associations culturelles, de 15 000 000 Fcfp. La commune de Uturoa a également soutenu le projet avec plusieurs subventions, d’un montant total de 14 185 000 Fcfp.

À travers diverses levées de fonds et de multiples donateurs, l’association s’est démenée pour la réalisation de son projet. Le coût total de la rénovation du bâtiment s’élève à plus de 117 millions Fcfp.

Le nouveau bâtiment, resté fidèle à l’architecture et au plan initial, se compose de deux immenses salles polyvalentes de 300m2 au rez-de-chaussée et à l’étage, de deux salles de classe, d’un logement, et d’un grand espace extérieur à ciel ouvert. L’association a pour projet la réouverture des classes de mandarin, de conversation en Hakka, et éventuellement des classes de danses, d’anglais et de tahitien.