mercredi 1 décembre 2021
A VOIR

|

Communiqué

Le 50e salon des Marquises est ouvert

Publié le

COMMUNIQUÉ - C'est le retour, aussi, du salon des Marquises. La 50e édition de l'événement a démarré ce vendredi au parc d'expositions de Mamao...

Publié le 19/11/2021 à 15:59 - Mise à jour le 20/11/2021 à 9:43
Lecture 2 minutes

COMMUNIQUÉ - C'est le retour, aussi, du salon des Marquises. La 50e édition de l'événement a démarré ce vendredi au parc d'expositions de Mamao...


C’est un rendez-vous attendu du public. Après une année perturbée par la crise sanitaire, le salon des Marquises est de retour.

“Je suis heureux, et fier, d’inaugurer aujourd’hui ce 50ème salon des îles Marquises (…) Ce salon n’a pas pu se tenir en 2020, et c’est déjà une réussite que de le voir installé, en espérant qu’il ouvre la voie à d’autres événements, d’autres rendez-vous tous aussi importants pour notre Pays » a déclaré le président Edouard Fritch à l’ouverture de l’événement.

C’est la fédération artisanale Te tuhuka o te henua enana, présidée par Stéphane Tuohe, qui a mobilisé les artisans autour de cet évènement. Une cinquantaine de stands sont ouverts au public, présentant le travail de 70 artisans marquisiens issus de 24 associations différentes.

Depuis Fatu Hiva, Tahuata, Hiva Oa, Nuku Hiva, Ua Pou et Ua Huka, les exposants ont fait le déplacement jusqu’à Tahiti pour dévoiler leurs plus belles œuvres issues de l’art traditionnel marquisien.

Comme chaque année, les visiteurs pourront découvrir les différentes coutumes marquisiennes et les spécificités de chaque île dans le plus pur respect des traditions. Des tiki, penu, umete sculptés à partir de bois noble, d’os, de roche ou de pierre fleurie, des tapa issus des écorces d’arbre à pain, de banian ou de mûrier, ainsi que des parures en os et en graines, démontrent toute la richesse et la créativité de cette culture ancestrale.

Au programme également, des démonstrations de tatouage, sculpture, fabrication et peinture sur tapa, de confection de colliers en graines ou encore de spécialités culinaires typiques, sans oublier l’incontournable préparation du kumu hei, un bouquet de fleurs odorantes que l’on retrouve dans les couronnes.

Pour Edouard Fritch, “ce salon d’artisanat est le symbole du courage de notre peuple, de l’énergie mobilisée pour retourner vers une activité culturelle et professionnelle qui nous ressemble, et qui nous rassemble.”

Cette inauguration a été l’occasion aussi de remettre à Damien Haturau, artisan sculpteur, la médaille de Chevalier dans l’ordre de Tahiti Nui.

PRATIQUE

50e Salon des Marquises
Parc expo de Mamao
Jusqu’au 28 novembre

infos coronavirus