mardi 1 décembre 2020
A VOIR

|

L’atelier Prokop expose ses créations à la Maison de la culture

Publié le

Depuis 30 ans, cette famille d’artistes travaille les matières comme la nacre dans son atelier à Pirae. Bois, tapa, pierre... plusieurs œuvres ont été réalisées pendant la période du confinement. Vous pourrez les découvrir du 17 au 19 septembre à la salle Muriavai.

Publié le 16/09/2020 à 15:09 - Mise à jour le 17/09/2020 à 9:42
Lecture 2 minutes

Depuis 30 ans, cette famille d’artistes travaille les matières comme la nacre dans son atelier à Pirae. Bois, tapa, pierre... plusieurs œuvres ont été réalisées pendant la période du confinement. Vous pourrez les découvrir du 17 au 19 septembre à la salle Muriavai.

Les dernières créations de l’atelier Prokop se dévoilent au grand public. Pour la première fois, la famille d’artistes expose ses œuvres à la Maison de la culture. Du 17 au 19 septembre, les tableaux et autres sculptures sont à découvrir. Une centaine d’œuvres vont habiller la salle Muriavai.

« C’est comme un renouveau, confie Temana Prokop, co-gérant de l’atelier Prokop. Après c’est peut-être le covid qui a fait que tout ça est né. C’est vrai que le covid a été un peu bénéfique du point de vue humain, dans le sens où on a pris le temps de se poser et de bien réfléchir à quelle voie on voulait prendre. »

(crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Connu à l’origine pour son travail sur la nacre, l’atelier prend un nouveau virage avec l’utilisation de techniques plus modernes pour sublimer le bois, la pierre ou le tapa.

« Le tapa, on est allé dessus, c’était un peu par hasard. Il y a déjà des essais qui avaient été faits en 1990 et on a laissé ça comme ça parce qu’on a préféré plus développer la nacre », poursuit Temana.

(crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

La période du confinement a été l’occasion de porter un nouveau regard sur l’artisanat polynésien. Les œuvres invitent à se plonger dans la culture de la région Pacifique.

« L’artisanat est un métier à part entière et souvent ça a été mis un peu de côté et je trouve ça dommage », indique Temana.

(crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Des heures et des heures de travail ont été nécessaires aux 17 employés de l’atelier pour réaliser ces tableaux et autres pièces. 30 ans de savoir-faire qui se révèlent dans la finesse des traits et le souci du détail.

La signature Prokop n’a pas de prix. Les œuvres ne sont pas mises en vente. L’exposition se veut comme un livre ouvert pour raconter l’histoire de chaque création.

infos coronavirus

À partir du 15 décembre, retour à la normale pour les voyages France – Polynésie

Les Français retrouveront avec la levée du confinement la liberté de circulation à partir du 15 décembre, a affirmé mardi le ministre délégué aux Transports Jean-Baptiste Djebbari, expliquant qu'il n'y avait "aucun problème à réserver" un billet d'avion pour les outremers.