dimanche 11 avril 2021
A VOIR

|

La pirogue double Fa’afaite, de retour des Tuamotu

Publié le

Publié le 20/11/2018 à 14:02 - Mise à jour le 20/11/2018 à 14:02
Lecture 2 minutes

L’océan à perte de vue, et un sillage à tracer entre les atolls. La pirogue Fa’afaite est de retour d’une navigation test autour de Makatea, Raroia et hereheretue. Un entrainement sur de la longue distance pour forger l’expérience du nouvel équipage. « Il fallait briefer tout le monde, fixer des objectifs… Finalement, tout s’est super bien passé. Il y avait une très bonne ambiance. On garde de super souvenirs (..) La seule difficulté était la direction du vent », explique Teiva Veronique, capitaine du Fa’afaite.

>>> Lire aussi : Embarquement immédiat à bord de Fa’afaite, direction les Tuamotu

À bord,  les plus expérimentés ont transmis à une nouvelle génération de navigateurs leurs connaissances pour s’orienter grâce aux étoiles, maintenir le cap, et hisser les voiles. Au-delà des techniques de navigation, le voyage est aussi un apprentissage sur soi .

« Je n’ai pas les mots, c’est vraiment une chose à vivre. On était sur les pas de nos ancêtres. Nous n’avions pas de GPS, rien… juste nos navigateurs. La cohésion était là tout le temps. C’était vraiment unique. (…) On voulait pas rentrer ! J’ai beaucoup appris sur la pirogue mais aussi sur moi » nous dit Tepoe Tahiata, 21 ans, et qui faisait sa première longue traversée.

Sur le quai, les félicitations et les remerciements ponctuent la fin de ce voyage. L’équipage soudé peut désormais reprendre des forces et se remémorer tant les bons moments que les aléas rencontrés pendant ces 15 jours en mer. « Les objectifs étaient d’apprendre et de montrer de quoi on était capable. Tout s’est passé du mieux possible malgré quelques blessures et moments de doute. Le moral était bon. De belles émotions et de beaux échanges » a déclaré Josiane Teamotuaitau, présidente de l’association Fa’afaite i te Ao Maohi.

D’ici  la fin de l’année, la préparation se poursuivra, à la journée cette fois. Fa’afaite hissera ensuite les voiles à la fin du mois d’août 2019 pour rejoindre Aotearoa, le pays du long nuage blanc.
 

Rédaction web avec Thomas Chabrol et Esther Parau Cordette

infos coronavirus