samedi 10 avril 2021
A VOIR

|

Jean-Christophe Shigetomi, chevalier des Arts et des Lettres

Publié le

Diplômé de l’Institut de formation universitaire et de recherches du transport aérien, Jean-Christophe Shigetomi est aussi un passionné d’histoire contemporaine. Il s’est consacré à de nombreux ouvrages sur les engagés tahitiens pendant les grandes guerres. Et il vient d’être décoré chevalier des Arts et des Lettres.

Publié le 30/01/2021 à 17:27 - Mise à jour le 30/01/2021 à 17:28
Lecture 2 minutes

Diplômé de l’Institut de formation universitaire et de recherches du transport aérien, Jean-Christophe Shigetomi est aussi un passionné d’histoire contemporaine. Il s’est consacré à de nombreux ouvrages sur les engagés tahitiens pendant les grandes guerres. Et il vient d’être décoré chevalier des Arts et des Lettres.

C’est en 2011 que son travail de recherche commence. Sa passion pour l’écriture le pousse à transcrire l’histoire des Tahitiens impliqués dans les grandes guerres du XXe siècle. Un chantier colossal. Il parvient à rassembler plusieurs témoignages et archives pour constituer de nombreux ouvrages, des documentaires et des expositions.   

« Je me suis appuyé sur les Tamarii Volontaires parce qu’il y avait encore des survivants du Bataillon du Pacifique, confie Jean-Christophe Shigetomi. Ensuite j’ai fait l’exercice de travailler, dans le cadre du centenaire de la Grande guerre, sur les Poilus. Et par rebond, j’ai travaillé sur un sujet qui était totalement méconnu, c’est l’implication des Tahitiens dans les guerres d’Indochine et de Corée . »

Après avoir dirigé pendant plusieurs années le service de l’Aviation civile, il est chargé de mission à la Maison de la culture. Un retour aux sources pour ce passionné d’écriture.

« J’ai envie de dire que c’est ici que tout a commencé, parce que quand j’étais adolescent et que je venais entre midi et 2 à la bibliothèque… en fait c’est ici que je venais lire tous les livres sur la grande histoire, raconte-t-il. Je connaissais quasiment tous ces livres par cœur parce que c’était mon dada. »

Lundi dernier, il reçoit une grande enveloppe du ministère de la Culture. Il pense à une lettre de vœux adressée par Heremoana Maamaatuaiahutapu. Grosse surprise : la lettre est en fait expédiée par Roselyne Bachelot. Elle le nomme chevalier des Arts et des Lettres.

« On réagit toujours quand même avec une petite satisfaction. C’est cool quoi !, sourit-il. Mais ce que j’ai envie de dire aussi, c’est que cette nomination est peut-être individuelle, mais à travers moi, c’est peut-être aussi tous ceux qui m’ont accompagné depuis toutes ces années, qui ont eu confiance en moi et qui m’ont accompagné dans mon chemin de mémoire. En fait elle leur est aussi dédiée. »

infos coronavirus