mercredi 28 octobre 2020
A VOIR

|

Jakyna, 56 ans et championne de décorticage de coco à Rurutu

Publié le

Les festivités du Heiva se poursuivent jusqu’à samedi sur l’île de Rurutu. Les concours de sports traditionnels se sont terminés la semaine dernière avec le décorticage et le débourrage de cocos. Cette année encore, c’est la doyenne de la discipline, mama Jakyna, qui remporte le premier prix de cette catégorie.

Publié le 15/07/2019 à 16:59 - Mise à jour le 16/07/2019 à 10:26
Lecture 2 minutes

Les festivités du Heiva se poursuivent jusqu’à samedi sur l’île de Rurutu. Les concours de sports traditionnels se sont terminés la semaine dernière avec le décorticage et le débourrage de cocos. Cette année encore, c’est la doyenne de la discipline, mama Jakyna, qui remporte le premier prix de cette catégorie.

Il n’y avait pas foule au concours de décorticage et débourrage de coco, chez les hommes comme chez les femmes. Ce rendez-vous, Jakyna Peterano ne l’aurait manqué pour rien au monde. Depuis 15 ans, c’est la référence féminine en la matière et une fois de plus, cette agricultrice n’a pas failli à sa réputation.

« J’ai 56 ans et je suis en pleine forme, confie-t-elle. Je cultive des légumes et je fais du coprah. Je vais en montagne ramasser des cocos, je les décortique et les débourre. Ensuite je descends les sacs de coco pour donner à manger aux cochons. »

Jakyna en pleine action. (crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Dans ce concours, les participants doivent décortiquer et débourrer 10 cocos en un temps record. Jakyna, elle, en prend 12 à chaque fois pour, dit-elle, donner la chance aux autres. « J’espère toujours que les jeunes mères participent au concours, mais personne ne m’a encore battue. Cette année, cela fera 15 ans que je participe et que je décroche le premier prix du concours », dit-elle dans un sourire.

(crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Du coté des hommes, les frères Avae du district de Auti ont survolé le concours de décorticage de coco. Les participants à la pesée de féculents, eux, ont été plus nombreux et plus jeunes cette année. Différentes variétés de taro, entre 8 et 12 kg, ainsi que des maniocs bio, ont été exposés sur la place Ariioe. La préparation du poï a clos les concours de tu’aro ma’ohi sur l’île de Rurutu.

infos coronavirus

Covid-19 : les salles de sport « sacrifiées » estime Christian Wang Sang

"C'est injuste." "C'est révoltant." Les gérants de salles de sport sont dépités. Alors qu'ils traînent encore des séquelles financières du confinement, c’est...

Covid-19 : Manutea Gay « demande à chacun de se rendre responsable »

Manutea Gay, le responsable de la plateforme covid-19, était notre invité en plateau lundi soir. Il indique que "les messages qui ont été diffusés jusqu’à aujourd’hui ont fait leur temps, il est nécessaire de passer à autre chose", et "demande à chacun de se rendre responsable à titre individuel" face à la pandémie.