jeudi 17 juin 2021
A VOIR

|

« J’aime dire que je suis toutes les femmes » : l’humoriste Antonia De Rendinger en spectacle à Tahiti

Publié le

Publié le 19/02/2019 à 16:01 - Mise à jour le 19/02/2019 à 16:01
Lecture 2 minutes

Si son nom ne vous dit peut-être rien, vous connaissez forcément son sketch sur l’épilation qui provoque des crampes aux abdominaux. L’humoriste déjantée Antonia de Rendinger vient à Tahiti pour présenter son dernier spectacle, »Moi Jeu ! », un one-woman-show dans lequel elle interprète une vingtaine de personnages très différents, toujours avec un style cru et désopilant.

Antonia de Rendinger, c’est avant tout une présence scénique hors du commun et un style osé, qui tranche avec la bienséance. « Il y a des choses qui sont très rentre-dedans. Je parle beaucoup du corps, et ce n’est pas parce qu’on aborde le corps qu’on est vulgaire. On est ce qu’on est, avec notre corps qui est poilu, qui sent… qui vit quoi ! On passe notre temps à faire comme si on était des êtres de plastique, laqués… mais ce n’est pas vrai, et moi je joue beaucoup avec ça ».

Dans son dernier spectacle, « Moi Jeu ! », elle interprète sans cynisme et toujours avec beaucoup d’autodérision, plusieurs personnages que nous connaissons tous  : « Je peux à la fois être une vieille prof de 70 ans un peu acariâtre et où je me vieillis beaucoup et à la fois être une Italienne qui parle des plaisirs féminins et qui est très sensuelle. Comme Dalida, j’aime bien dire que ‘je suis toutes les femmes' ».

Les femmes justement, sont au cœur de ce spectacle. Antonia s’inspire de son quotidien pour dépeindre de façon hilarante les paradoxes et les difficultés auxquelles la gent féminine est confrontée. « Je pense que les femmes qui viennent voir le spectacle trouvent que c’est un spectacle très féminin, mais je ne fais pas du tout du féminisme dépoitraillé. Je suis pas du style à me mettre un sein à l’air en brandissant un drapeau féministe etc. Il est certain que les hommes en prennent pour leur grade, mais concrètement, je joue beaucoup plus de femmes que d’hommes sur scène, et elles en prennent quand même plein la gueule aussi ».

L’humoriste sera sur les planches du petit théâtre de la Maison de la culture du jeudi 21 au dimanche 23 février pour partager avec les Polynésiens une vraie tranche de rire et de vie. Elle repartira dès lundi poursuivre sa tournée, avec deux dates prévue dans la célèbre salle parisienne de La Cigalle.
 

Rédaction web avec Tamara Sentis

infos coronavirus

Covid-19 : une aide pour les entreprises qui ont été contraintes de restreindre leur activité

Dans son compte-rendu, le conseil des ministres annonce une "aide financière exceptionnelle" de prise en charge de la patente des entreprises et sociétés ayant fait l'objet d'une interdiction d'accueil du public ou d’une interdiction ou d’une restriction d’activité en raison de la crise sanitaire de la Covid-19.