A VOIR

|

Jac Keita et Mana system : quand le Sénégal rencontre Tahiti

Publié le

Mélange de genres. L'artiste Jac Keita est en ce moment à Tahiti. Et s'il a fait le voyage jusque dans le Pacifique, c'est parce qu'il travaille avec un groupe de musiciens du fenua : Mana System.

Publié le 17/11/2022 à 15:21 - Mise à jour le 18/11/2022 à 12:03
Lecture 2 minutes

Mélange de genres. L'artiste Jac Keita est en ce moment à Tahiti. Et s'il a fait le voyage jusque dans le Pacifique, c'est parce qu'il travaille avec un groupe de musiciens du fenua : Mana System.


La musique, Jac Keita a été bercé dedans. “Comme tous les jeunes de ma génération, on est inspirés par la danse, on fait du hip hop. Mais c’est à 13 ans que j’ai compris que je voulais en faire ma carrière. J’ai commencé ma carrière solo. peut à petit je me suis fait un nom et mes frères et soeur m’ont rejoint petit à petit, nous raconte-t-il. On a créé le groupe Takeifa et on a fait plusieurs tournées internationales.”

“J’ai tellement d’amour à donner et de messages à faire passer”

Jac Keita

“Quand je suis sur scène on dit que je me transforme. J’ai tellement d’amour à donner et de messages à faire passer, vu mes expériences, l’engagement que j’ai envers la musique, la société et la communauté que je représente. C’est tout ça que je veux transmettre quand je suis sur scène. C’est beaucoup d’énergie, beaucoup d’amour.”

S’il parle français, Jac Keita chante surtout en wolof, langue parlée au Sénégal et en Mauritanie. Dans ses textes, il tente de transmettre un peu de sa culture.

Une culture qui peut sembler bien éloignée de la Polynésie. Et pourtant. En 2020, Jac Keita s’envole pour la Thaïlande. “Je devais aller en tournée et ma manager, comme elle savait qu’on était en full covid, la situation était partie pour qu’on reste enfermés entre 4 murs nous les musiciens, elle a eu l’idée de me mettre en contact avec les Mana system parce qu’elle avait un contact qui habitait ici, qui était une très bonne amie”.

L’artiste africain commence alors à travailler, à distance, avec les musiciens du fenua. “Je connaissais Tahiti de nom comme beaucoup de monde. Tahiti c’est loin mais il y a le mythe. (…) Mana system fait du reggae. Pour moi c’était une bonne expérience d’essayer de mélanger les cultures africaine et tahitienne.”

“Notre désir, c’était l’export et le partage”

Patrick de Mana system

Ensemble, ils sortent pas moins de 14 titres. “À l’origine Mana system, l’état d’esprit c’était de sortir à l’extérieur, explique Patrick Lalandec guitariste au sein du Mana system. Notre désir c’était l’export et le partage et faire connaitre notre drapeau au travers de notre musique.”

Jac envoie les voix, Mana system s’occupe de la musique. Mais c’est lorsqu’ils se rencontrent physiquement, que l’alchimie se fait. “Au début on n’a pas la même habitude de travailler, pas les mêmes techniques donc on a essayé de se comprendre, de s’écouter. (…) Quand Jac est arrivé là et qu’on a commencé à répéter (…) le rapport a été impressionnant. (…) Beaucoup d’émotion et la satisfaction d’avoir traversé ces océans et arriver sur une petite île et sortir ça de nos tripes.”

Aujourd’hui l”‘Afrique vient vers vous et le monde vient vers vous. D’autres cultures qui viennent d’ailleurs vons s’exprimer sur une scène et je vous invite à venir partager tout cet amour et cette joie”, lance Jac.

Jac Keita et Mana system se produiront ce jeudi soir et samedi 19 à la Brasserie Hoa.

Les titres de Jac Keita et Mana system sont à retrouver ICI