jeudi 2 juillet 2020
A VOIR

|

Inauguration du Fare ‘airaa upu et spectacle de O Tahiti E, samedi prochain à Fare Hape

Publié le

L’association Haururu prépare l’inauguration de son Fare ‘airaa upu, samedi 17 août sur le site de Fare Hape, à Papenoo. Pour l’occasion, la troupe O Tahiti E présentera une dernière fois le spectacle qui lui a permis de gagner le Heiva i Tahiti cette année.

Publié le 11/08/2019 à 10:50 - Mise à jour le 14/08/2019 à 10:12
Lecture 2 minutes

L’association Haururu prépare l’inauguration de son Fare ‘airaa upu, samedi 17 août sur le site de Fare Hape, à Papenoo. Pour l’occasion, la troupe O Tahiti E présentera une dernière fois le spectacle qui lui a permis de gagner le Heiva i Tahiti cette année.

La vallée de la Papenoo se prépare à vivre un beau moment. L’association Haururu procèdera à l’inauguration de son Fare ‘airaa upu, samedi 17 août à partir de 9 heures sur le site de Fare Hape.

Cette maison fait partie d’un programme culturel global, Fare Fenua, « qui consiste à avoir le fare opure a pere, le fare rapa’au, pour le ra’au tahiti, le fare ‘airaa upu qu’on va inaugurer samedi et quatre fare taotora’a », détaille Alphonse Faufau, dit Papa Apon, le vice-président de l’association Haururu.

« Le Fare airaa upu, pour nous, c’est un fare où l’on rentre dedans pour parler notre langue, le reo tahiti, poursuit-il. Il n’y a pas de méthode pour apprendre le tahitien, il faut le parler. C’est le seul moyen. Parlons notre langue. Et si des fois ça foire un peu, on est là pour corriger, pour parler ensemble. Comme ça tout va bien pour notre langue. »

L’inauguration se fera le matin en présence d’invités de Nouvelle-Zélande, des Tuamotu et de Tahiti. Et dans l’après-midi, dès 15 heures, la troupe O Tahiti E présentera une dernière fois le spectacle qui lui a permis de gagner le premier prix Hura Tau cette année au Heiva i Tahiti.

L’accès au spectacle sera payant. Le prix de la place est fixé à 1 500 Fcfp. Les billets seront en vente mardi, mercredi et jeudi à côté du petit théâtre de la Maison de la culture. Marguerite Lai, la chef de troupe, se chargera de la vente des places, limitées à 500 en raison de la configuration du site.

Il sera également possible de réserver auprès d’elle une place sur l’un des neuf véhicules prévus pour transporter le public. Le prix du transport a été fixé à 4 000 Fcfp par personne (2 000 Fcfp aller ; 2 000 Fcfp retour). Seules 90 personnes pourront en bénéficier, les autres devront faire du covoiturage.

Note aux convives : « Il n’y a pas de sièges, vous devez venir avec vos fauteuils pliables ou pe’ue et coussins, explique Marguerite Lai. Vous pouvez également venir avec vos boissons mais pas alcoolisées, c’est interdit là-haut ».

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Charles Benichou Chaffanjon et Noëmie Dana, meilleurs bacheliers de...

Noëmie, Charles, et un 3e candidat ont obtenu la note de 20/20 au baccalauréat cette année. Trois meilleurs bacheliers de Polynésie pour une année un peu spéciale. Réactions de ces élèves que le confinement n'a pas vraiment perturbé dans leurs études...

L’Australie subventionne les compagnies aériennes pour secourir ses pêcheurs...

Face à la quasi-disparition du trafic aérien international dû à la crise du Covid-19, l'Australie subventionne une quinzaine de compagnies aériennes pour assurer l'exportation en soute de ses précieux homards, saumons, et autres produits de l'agriculture ou de la pêche, afin de soutenir ses producteurs en crise.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV