fbpx
jeudi 20 février 2020
A VOIR

|

Hura Tapairu 2017 : les finalistes sont…

Publié le

Publié le 30/11/2017 à 23:05 - Mise à jour le 30/11/2017 à 23:05
Lecture 4 minutes

Après sept jours de compétition acharnée qui ont permis de découvrir des chorégraphies originales ou plus traditionnelles mais toujours faisant l’éloge du Ori Tahiti. Au total 38 formations auront foulées la scène du grand théâtre de la Maison et de la Culture pour le plus grand plaisir de la population qui aura pris d’assaut toutes ces soirées, puisque toutes se sont jouées à guichet fermé.

Samedi seront connus le vainqueur en catégorie Mehura et le vainqueur en catégorie Hura Tapairu.

Et parmi ces formations, six d’entre elles ont clôturé ces deux semaines de compétition, à l’image de Moorea Horo’a mai et Te Hiva Mehura, venues de l’île sœur. Si la première a choisi “le lien” comme thème avec notamment un duo féminin en ‘aparima ‘apipiti émouvant, Te Hina Mahura, la seconde a voulu rendre “intemporel” son Mehura, grâce notamment à une belle présence scénique.
ept jours de compétition acharnée qui a permis de découvrir des chorégraphies originales ou plus traditionnelles mais toujours faisant l’éloge du Ori Tahiti. 38 formations auront foulées la scène du grand théatre de la Maison et de la Culture

La sensation de la soirée est de la troupe Ha’avai qui a eu la très bonne idée de naitre il y a quelques mois pour débuter lors de ce Hura Tapairu. Dirigée par Taero Jamet, cette formation quasiment exclusivement composée de danseurs, a dès les premières minutes emmener son public au travers de ses “regards fleurissant” en l’arrosant de pétales de fleurs. Extrêmement précis techniquement grâce au talent de ses danseurs, Ha’avai a fait honneur à la catégorie Mehura.

Te Re Nui Here, qui en 2016 faisait parti des finalistes dès sa première participation en Mehura n’a pas laissé indifférent le public avec un entrée originale pour faire une ode au “don de la vie”. Cette jeune troupe Raharu Temarii créée pour partager les valeurs universelles de l’amour entre les êtres, Te Re Nui Here a de ce fait traiter à merveille ce thème.

L’arc en ciel de Hura mai anuanua, incarné par des employées de la banque Socredo à rafraîchi l’atmosphère en proposant une création aboutie grâce à la qualité de ces danseuses. Apetahi Duchemin s’est d’ailleurs entourée de Serge Tamaititahio et du grand Coco Hotahota.

Nuna’a e Hau Tapairu qui a fait sensation en juillet dernier en remportant le Heiva I Tahiti en Hura Ava Tau, donnant ainsi la première victoire à Faa’a, sa commune d’origine n’a pas non plus déçu ce vendredi. Guidée par Heia Parau, elle même sacrée en catégorie Orero au Heiva I Tahiti, Nuna’a e Hau Tapairu a diffusé un vent de “liberté” au sein de ce concours.

ETO a été invité à animer un concert en toute intimité durant l’entracte. Le chanteur qui fait rayonner la Polynésie en métropole a pu constater une nouvelle fois l’attrait du public pour son style et ses textes. A l’issue de cet intermède musical, les noms 12  finalistes qui se retrouveront samedi pour une dernière représentation, ont été annoncés. Cette ultime soirée déterminera ainsi les grands gagnants de cette édition 2017.

Finalistes du Hura Tapairu 2017 :
HEI TAHITI TAPAIRU
TAHITI ORA
MANAHERE
MARO’URA
HIRO’A TAHITI
HEI TOA NUI
HURA MANIHINI
HANA
HEI TAHITI MEHURA
HA’AVAI
TAMARI’I MANANUI
TAMARIKI POERANI

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

L’audiovisuel, un secteur qui séduit les jeunes

Ils sont graphistes, cadreurs, réalisateurs ou beatmakers. Avec la généralisation des smartphones et du numérique, les métiers de l’audiovisuel attirent de plus en plus de jeunes. Faute d’école spécialisée au fenua, ils sont nombreux à se former sur le tas. Comment font-ils pour s’en sortir et se faire une place sur un marché restreint ? Eléments de réponse.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X