dimanche 28 février 2021
A VOIR

|

Hura Tapairu 2017 : Cinq nouvelles formations en lice

Publié le

Publié le 28/11/2017 à 23:44 - Mise à jour le 28/11/2017 à 23:44
Lecture 3 minutes

L’affluence du public a une nouvelle fois été au rendez-vous pour découvrir les cinq nouvelles troupes en course pour le podium du Hura Tapairu 2017, puisque comme les soirées précédentes, cette cinquième soirée s’est jouée à guichet fermé. La curiosité de voir évoluer la troupe mexicaine, Ori Tahiti Tatou E a certainement été aussi un élément important dans ce succès même si cette dernière se produisait hors concours. Cette formation de 6 artistes, accompagnée de musiciens locaux a reçu une belle ovation des spectateurs, toujours friands de voir évoluer des troupes étrangères faisant l’éloge du Ori Tahiti.
 

S’en est suivi une succession de prouesses chorégraphiques dispensées par des troupes de danse traditionnelle bien connues du grand public. A l’image des Tamariki Poerani, qui a engagé deux formations en catégorie Mehura, mettant ainsi toutes ses chances de décrocher un titre. Une ambition qui signerait une année exceptionnelle après avoir remporté en juillet dernier le Heiva I Tahiti en catégorie Hura Tau.

Le groupe Ori Marama créé spécialement pour cette édition du Hura Tapairu, a la particularité d’être composé uniquement de « collègues de l’OPT ». Avec un thème traitant de « l’amour d’une mère à sa fille », ces artistes qui sont pour la plupart des danseuses chevronnées évoluant dans de prestigieuses troupes de Tahiti ont fait honneur à leur société en faisant passer les 6 minutes de prestation « comme une lettre à la poste ».

Tahiti Ora a enchanté son public qui a l’annonce du passage de cette troupe a fait exploser l’applaudimètre. Toujours dans un style impeccable, mêlant grâce et technique irréprochable, les danseuses de Tumata Robinson qui se présentent pour la troisième fois ont proposé une chorégraphie sur le thème de « Te Ura Vahine ».

Pour clôturer cette soirée et après avoir proposé samedi une première formation en catégorie Mehura, la troupe Hei Tahiti est revenue cette fois-ci en « over all » pour le plus grand plaisir du public qui a ainsi pu apprécier l’inventivité de sa chorégraphe, Tiare Trompette. Avec son thème « ainsi va la vie… », la formation Hei Tahiti Tapairu a voulu dénoncer les dérives de notre société basée principalement sur le pouvoir de l’argent.

infos coronavirus