lundi 18 octobre 2021
A VOIR

|

Hiva Oa : Paul O’Connord et ses immenses sculptures de bois

Publié le

Artiste discret mais talentueux de Hiva Oa, Paul O'Connord est bien connu sur l’île pour ses sculptures de grande taille. L'artisan a du mal à joindre les deux bouts à cause de la crise, mais il ne baisse pas les bras et prend même de son temps pour partager son savoir-faire avec les jeunes.

Publié le 23/03/2021 à 10:44 - Mise à jour le 23/03/2021 à 10:44
Lecture 2 minutes

Artiste discret mais talentueux de Hiva Oa, Paul O'Connord est bien connu sur l’île pour ses sculptures de grande taille. L'artisan a du mal à joindre les deux bouts à cause de la crise, mais il ne baisse pas les bras et prend même de son temps pour partager son savoir-faire avec les jeunes.

Paul O’Connord est un sculpteur de renom dans l’archipel des Marquises. Une réputation qu’il s’est forgée en 30 années de pratique quotidienne. Aujourd’hui au sommet de son art, il se souvient de ses débuts, de ces quelques mois de formation qu’il a passé avec Kapiri Bonno l’ancien, son voisin. 

“Je faisais un peu de coprah, je passais à côté de chez mon cousin, Gabriel Bonno, Kapiri. Il m’a donné quelques conseils, appris à sculpter pendant quelques mois, et surtout à donner des coups de gouge. Et puis c’était parti”, se souvient-il.

(crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Comme tous les sculpteurs de l’île, Paul crée de petites pièces, de petits tiki, des ukulele, plus faciles à transporter pour les touristes. Mais ce qui démarque Paul des autres artistes de Hiva Oa, et ce qui lui permet de vivre, ce sont les commandes spéciales, des pièces uniques, de véritables œuvres d’art qui nécessitent jusqu’à 3 mois de travail. Malheureusement, depuis la crise sanitaire, beaucoup de clients se sont désistés. Les commandes ont chuté.

“Avec ce covid, c’est pas évident pour la sculpture, il faut se serrer la ceinture comme on dit, souffle-t-il. Mais on s’accroche. Et puis j’ai aussi mon fils qui m’aide un peu ces temps-ci, donc ça va.”

(crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Malgré la baisse des commandes, Paul O’Connord continue de sculpter et surtout de créer des pièces de plus en plus belles. À 50 ans, ce sculpteur hors pair est prêt à partager sa passion avec les jeunes de son village, exactement comme les anciens l’ont fait avec lui, il y a 30 ans.

Rédigé par

infos coronavirus