lundi 6 juillet 2020
A VOIR

|

Hinatea Colombani : « On apprend sur soi quand on rencontre un touriste »

Publié le

Elle fait partie des influenceurs de la nouvelle campagne de Tahiti Tourisme : Hinatea Colombani est la fondatrice et animatrice du centre culturel et artistique 'Arioi. Un centre qui met en avant le partage et la transmission a destination de la population et des touristes.

Publié le 17/10/2019 à 15:55 - Mise à jour le 03/02/2020 à 13:41
Lecture < 1 min.

Elle fait partie des influenceurs de la nouvelle campagne de Tahiti Tourisme : Hinatea Colombani est la fondatrice et animatrice du centre culturel et artistique 'Arioi. Un centre qui met en avant le partage et la transmission a destination de la population et des touristes.

Des souvenirs comme celui-là, Hinatea Colombani en a beaucoup :

Depuis qu’elle a créé le centre culturel et artistique ‘Arioi en 2016, son activité ne cesse d’évoluer avec un objectif : le partage de notre culture au travers d’ateliers. Hinatea, professeure de ’Ori tahiti, fait aujourd’hui partie des influenceurs du fenua. Une influence qu’elle met au service de la nouvelle campagne de Tahiti Tourisme « Raconte ton meilleur souvenir avec un touriste » : « Je pense que l’inclusion de la population dans cette campagne est importante. L’économie, grâce aux touristes, est fleurissante. C’est donc important de faire en sorte que la population se reconnaisse dans cette campagne. (…) On apprend sur soi quand on rencontre un touriste. Il est un peu un miroir parce qu’il te pose des questions, et du coup tu es face à toi-même aussi et tu dois transmettre ton histoire, ton identité, et comment tu vis au fenua. Les touristes recherchent avant tout un bon moment. Quand tu as voyagé et que tu as vu d’autres pays, tu te rends compte que notre Pays, il est magnifique, et que nos îles sont toutes différentes ».

Participez au casting : Raconte ton meilleur souvenir avec un touriste

Lancez-vous et partagez votre meilleur souvenir avec un touriste ! ✨?On vous explique en vidéo comment participer ⤵️Vous avez aidé un touriste ? à se rendre sur un lieu ? Vous lui avez fait découvrir notre savoir-vivre polynésien ? ou partagé un moment convivial ?➡️ Envoyez votre vidéo d'une minute à ? communication@tahititourisme.orgToutes les informations sont disponibles sur www.TahitiTourisme.pf !#lovetahiti #tahititourisme #casting #RTMS #sensibilisation

Posted by Tahiti Tourisme on Thursday, October 17, 2019

> Lire aussi : Web Zone – Tahiti tourisme mise sur les réseaux sociaux pour sa nouvelle campagne


Pour devenir le nouvel influenceur et ambassadeur de la culture polynésienne et du fenua, voici le mode d’emploi : « Il faut envoyer une vidéo de 1 minute à Tahiti Tourisme et tu pourras peut-être devenir la nouvelle star sur les affiches » explique Hinatea. Un influenceur, « c’est quelqu’un qui est connu et qui va pouvoir persuader une autre personne à participer à un projet et à suivre son influence » précise-t-elle. En effet, pour la jeune femme, être influenceur est avant tout un état d’esprit.

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Municipales 2020 : bilan mitigé du Tapura Huiraatira

Pas de vague rouge pour ce second tour des municipales. Sur les 26 communes qui étaient encore en course, près d’une dizaine telles que Paea, Arue ou encore Moorea, sont sorties du giron du Tapura Huiraatira. Vote sanction contre le gouvernement ou résultat d’un travail de terrain acharné pendant la campagne ? Éléments de réponse.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV