mercredi 10 août 2022
A VOIR

|

Herenui Tuheiava, Miss Tahiti 2022, candidate à Miss France 2023 : “Je me donnerai à 1 000%”

Publié le

Depuis le 24 juin, Herenui Tuheiava est la nouvelle reine de beauté de la Polynésie. À 23 ans, la jeune femme voit sa vie totalement chamboulée. Entre la fin de ses études, son travail et les sollicitations médiatiques, Miss Tahiti se dit prête à relever ce nouveau challenge et à représenter le fenua à la prochaine élection de Miss France.

Publié le 01/07/2022 à 10:09 - Mise à jour le 02/07/2022 à 9:51
Lecture 3 minutes

Depuis le 24 juin, Herenui Tuheiava est la nouvelle reine de beauté de la Polynésie. À 23 ans, la jeune femme voit sa vie totalement chamboulée. Entre la fin de ses études, son travail et les sollicitations médiatiques, Miss Tahiti se dit prête à relever ce nouveau challenge et à représenter le fenua à la prochaine élection de Miss France.


“Je n’arrive pas encore à me dire que ça y’est, c’est moi, Miss Tahiti 2022. C’est quand je sors et que je vais à la rencontre des Polynésiens qui me demandent des photos, que je réalise que oui, c’est moi !” : depuis la soirée d’élection qui a complétement chamboulé sa vie, tout s’est enchainé pour la jeune femme. Entre deux rendez-vous, c’est en toute simplicité, que Herenui Tuheiava ouvre les portes du domicile de son père. Pour la famille, c’est un moment particulier. L’occasion parfaite pour se remémorer ses plus beaux souvenirs d’enfance. “Le soir du 24, j’ai vécu beaucoup d’émotions. Ces émotions étaient intenses, magiques, inexplicables. (…) Je ne réalise toujours pas aujourd’hui que ma fille est Miss Tahiti” confie son père.

Plus jeune, Herenui a dansé pour les grands ballets de Tahiti et à 16 ans elle avait aussi tenté la Fashion Week. Le titre de Miss Tahiti qu’elle porte aujourd’hui avec fierté, elle en rêve depuis toute petite : “C’est plus qu’une élection de beauté. Au final, j’ai appris beaucoup sur moi-même. J’en suis ressortie grandie. Cela a été un tremplin, un accélérateur de vie”.

À 23 ans, Herenui est consciente que l’aventure de Miss Tahiti va lui offrir des expériences particulièrement riches. Son règne débute à peine et elle n’a déjà que très peu de temps pour se reposer. Chargée de communication pour Tahiti Tourisme, elle est aussi étudiante en master 2 Webmarketing au CNAM en plus d’être désormais la miss de tout un peuple : “Miss Tahiti doit être belle, elle doit bien représenter la beauté polynésienne. Mais lorsqu’elle va partir en France, il faut aussi qu’elle soit un minimum cultivée, qu’elle sache bien s’exprimer. (…) Je vais tout faire pour avoir mon master. Et là, les examens approchent rapidement”.

Bien préparée, Herenui se prête au jeu des interviews et rendez-vous médias. Depuis quelques jours, elle jongle avec tous les impératifs d’une miss face aux caméras ou derrière un micro en radio. Des passages sous les feux des projecteurs pour se préparer à la prochaine étape : l’aventure Miss France. Herenui est d’ailleurs la première candidate officielle sélectionnée pour Miss France 2023, qui aura lieu le 18 décembre prochain : “Je me donnerai à 1 000%. Je ferai de mon mieux, côté physique, intellectuellement, je serai à l’affut de toutes les actualités. Et je ferai de mon mieux pour représenter au mieux notre peuple polynésien” a-t-elle affirmé, invitée au journal télévisé de TNTV.


Une des causes qu’elle soutient et qui lui tient à cœur : la jeunesse. “J’ai eu la chance d’avoir été bien accompagnée durant mon enfance, entourée de l’amour de mes parents. Et ce n’est pas le cas de tous les jeunes. J’aimerai les accompagner, parce que c’est vrai que dans certains foyers, on n’a pas forcément les moyens, il y a des violences physiques ou morales… Il n’y a pas forcément de bons exemples à la maison. Et ce qui est dommage, c’est que la jeunesse, l’adolescence… ce sont des moments les plus importants dans la vie” déclare la jeune femme.

infos coronavirus