vendredi 3 décembre 2021
A VOIR

|

Heiva : le spectre d’une 3e vague dissuade les chefs de troupes

Publié le

La menace d’une troisième vague épidémique inquiète le monde de la culture. À sept mois du Heiva i Tahiti 2022, seules 4 troupes sont inscrites.

Publié le 07/11/2021 à 16:13 - Mise à jour le 07/11/2021 à 16:15
Lecture 2 minutes

La menace d’une troisième vague épidémique inquiète le monde de la culture. À sept mois du Heiva i Tahiti 2022, seules 4 troupes sont inscrites.

Deux ans que le fenua doit se priver du Heiva i Tahiti à cause de la covid. La prochaine édition devrait avoir lieu du 30 juin au 23 juillet 2022, si la situation sanitaire le permet. Annulé en 2020, puis remplacé par le Festival Tahiti Ti’a Mai en 2021, le concours de danses et de chants particulièrement apprécié des touristes est de nouveau menacé. Les candidats pour 2022 peinent à se manifester. Bien que récemment modernisé, le règlement ne prévoit pas de plan de secours en cas de rebond épidémique. Un frein pour de nombreux groupes, une participation au Heiva demandant beaucoup d’investissement.

“Le Heiva I Tahiti se prépare longtemps à l’avance. Pour certains groupes 2 ans, pour d’autres un an. Il y a un travail en amont qui est celui de l’écriture. Celui du livret concernant tous les tableaux qui vont être mis en avant. Ainsi que la préparation du costume, budget prévisionnel… Tout ça doit se faire avant d’accueillir tout le monde lors des répétitions”, détaille la cheffe du groupe Hitireva, Kehaulani Chanquy.

Lire aussi – Heiva i Tahiti 2022 : les inscriptions ouvertes jusqu’au 31 janvier 2022

Des budgets prévisionnels qui peuvent se chiffrer à plusieurs millions de Fcfp. Du côté des inscrits, on s’inquiète également de l’absence de protocole sanitaire dans le nouveau règlement. Un protocole qui ne devrait être communiqué qu’après la clôture des inscriptions le 31 janvier. Trop tard pour les chefs de groupes… “Nous mobilisons quand même entre 200 et 300 personnes sur le travail d’un concours de danse et nous aimerions avoir toutes les conditions pour cette participation au Heiva i Tahiti sachant qu’il y a cette crise sanitaire encore présente en Polynésie et dans le monde. Nous voulons juste avoir plus rapidement toutes les informations pour pouvoir se poser sur cette réglementation.”

Des discussions devraient avoir lieu dans les prochains jours entre les groupes et Te Fare Tauhiti Nui, organisateur de l’événement.

infos coronavirus