mercredi 24 février 2021
A VOIR

|

Heiva i Tahiti : une deuxième soirée entre amour, nature et culture

Publié le

Publié le 04/07/2018 à 23:43 - Mise à jour le 04/07/2018 à 23:43
Lecture 3 minutes

Tout a commencé par Te here tapu, l’amour interdit chanté par le groupe Natiara. Pour sa deuxième participation au Heiva, les choristes de Fariipiti ont donné de la voix. Ils tentent de décrocher le titre dans la catégorie tarava Raromatai. 

La soirée a continué avec les danseurs de la troupe Te Ao uri no te Ara Hiti qui sont venus mettre le feu sur les planches du Heiva i Tahiti. Une prestation bien appréciée du public qui n’était pas nombreux en ce début de soirée. 

Ferdinant Homai ainsi que Teana Bennett ont fait de leur mieux pour réveiller un public de To’ata timide. 

Après la prestation de la première troupe de danseurs, voici venu le temps des deux groupes de chants le premier, Natihau qui est un groupe nouveau au Heiva i Tahiti. A entendre le public, ces derniers ont abattu toutes leurs cartes et quelles cartes…

Après ce deuxième groupe de chant,Tamarii Manotahi, a pris place sur scène. Il a obtenu en 2011 le premier prix tarava Raromata’i, en 2017 le 3ème prix tarava Raromata’i et le prix à la discrétion du jury pour Serge Tuia Tuarau. Eux aussi ont récolté des de nombreux encouragements de la part du public. 

La troupe de danse ‘Ori i Tahiti a clôturé cette soirée. A peine la centaine d’artistes a foulé les planches de To’ata que le public s’est déchaîné.

Il faut dire qu’ils n’ont pas lésiné sur les moyens. Les costumes, l’énergie et les chorégraphies ont conquis le public. Mais qu’en sera-t-il du jury? 

infos coronavirus