samedi 13 août 2022
A VOIR

|

Heiva i Tahiti : Ia ora Te Hura et Tamariki Poerani entrent en scène

Publié le

Pour le 3ème opus du Heiva i Tahiti 2022, les troupes Ia Ori Te Hura, Tamariki Rapa, Te Pape Ora no Papofa’i et Tamariki Poerani nous présentent leur show. Ces 4 groupes, chacun dans sa catégorie, chant, danse et orchestre, donnent le meilleur d’eux-mêmes pour une soirée haute en couleur et en grâce où tous les sens sont mis à contribution !

Publié le 08/07/2022 à 13:35 - Mise à jour le 08/07/2022 à 13:35
Lecture 14 minutes

Pour le 3ème opus du Heiva i Tahiti 2022, les troupes Ia Ori Te Hura, Tamariki Rapa, Te Pape Ora no Papofa’i et Tamariki Poerani nous présentent leur show. Ces 4 groupes, chacun dans sa catégorie, chant, danse et orchestre, donnent le meilleur d’eux-mêmes pour une soirée haute en couleur et en grâce où tous les sens sont mis à contribution !

Ia Ora Te Hura – Hura ava tau

C’est en en janvier 2018 pour sa première participation au Hura Tapairu que Poerani Germain et Reiarii Rochette ont fondé ensemble la troupe de danse Ia Ora Te Hura. Aujourd’hui Poerani prend seule la direction du groupe. Déjà connue en tant que chorégraphe de la troupe Tamariki Poerani au Heiva 2017 et au Hura Tapairu de la même année, elle choisit lors de ce Heiva 2022 pour sa troupe Ia Ora Te Hura un thème qui lui tient à coeur : « l’essence de la vie – Mana te iho o te ora ». Mana, qu’est ce que le Mana ? Dans les temps anciens le Mana est un pouvoir surnaturel destiné aux Tahu’a. Pourtant le mana se trouve en toute chose, en tout être et en tout lieu. Matériel et immatériel, le mana s’incarne dans les Tiki, les marae et leurs subsistances créent ce pouvoir magique à la fois bénéfique et destructeur. L’autrice Teura Camelia Marakai redéfinit à travers ce spectacle le cycle de la vie, le pouvoir et l’essence même de la vie. Le chef d’orchestre Tamatea Teraa exprime sa joie concernant le travail réalisé à l’unisson par son équipe, un mélange de sonorités puissantes et fragiles se démarquant notamment par l’entrechoquement de pierres dans sa compositions rythmique et mélodieuse. La chorégraphe Poerani Germain nous livre 4 tableaux variés, intenses et hauts en couleur.

Tamariki Rapa – Tārava tuhaa pae

Fondé en 1999 l’association Tamari’i Rapa no Tahiti devenue Tamariki Rapa en 2022  s’est donné comme objectif d’aider les élèves de Rapa poursuivant leur scolarité sur Tahiti. Pour cela l’association a décidé de bâtir un foyer et de loger ces jeunes dans un cadre agréable et sécurisé. L’association fonctionne sur le principe du bénévolat, leurs principales ressources de financement sont issues des prix récoltés aux Heiva et des ventes de plats typiques de l’île de Rapa. En catégorie Tārava Tuhaa pae, le groupe de chant interprète la légende de Kōpara devenu le père de la population de Nîau dans l’archipel des Tuamotu.

Te Pape Ora No Papofa’i – Tārava Tahiti

C’est en 2014 que l’association « Te Pape Ora no Papofa’i » issue de la paroisse protestante de Tiroama voit le jour. Elle est actuellement présidé par Jimmy Haatani. Le groupe participe pour la première fois au Heiva i Tahiti en 2015 pour promouvoir l’histoire de Pā’o auprès de la jeunesse au travers des chants traditionnels. Pendant ces quatre années consécutives de participation au Heiva i Tahiti, le groupe ne cessera de figurer au palmarès. Aujourd’hui, pour sa 5ème participation, Te Pape Ora No Papofa’i concoure dans la catégorie Tārava Tahiti. Ce soir, le groupe est dirigé par son jeune ra’atira’a ti’ati’a, Teraimana Temauri présentant le thème de : « Vai’ete, te vai o te aroha – Vai’ete source d’amour », sous la plume de Tetuionoarii Haatani et l’oreille musicale de Myrna Tuporo-Teua.

Tamariki Poerani – Hura tau

Makau Foster, la talentueuse et renommée chorégraphe fonde en 1998 sa propre école de danse (Académie de Danse Tamariki Poerani) puis participe au 1er Heiva des écoles. En 1989, Makau prend les rênes de la troupe professionnelle Tamariki Poerani, remportant ainsi de nombreux prix au fil des années suivantes. À l’issue de sa victoire au Heiva 2017 et au Hura Tapairu 2017, Makau décide de transmettre la direction de la troupe Tamariki Poerani à sa fille Kohaitevahinetapairu, mais continue à transmettre son savoir au sein de son académie de danse. En 2020, Tamariki Poerani a participé au festival Fa’aiho organisé par te Fare Tauhiti Nui avec son spectacle Te Varua o te ori. En 2021, Tamariki Poerani participe au festival Tahiti ti’a mai avec son spectacle Kahi Ka Tu et remporte avec ce spectacle le trophée de « Gardien des Savoirs ancestraux » au festival international  de danse de Nova Prata au Brésil. Pour ce Heiva, la troupe prend le temps de poser le décor et surtout l’histoire avec le volubile ‘Orero, en la personne du beau Mainatea Salmon qui conte la légende de Rogomatāne, le navigateur au regard bienveillant et de Hinerua, la divine princesse. A noter, le public a réservé une belle ovation aux extraordinaires prestations solo de Tahaki Foster avec son coco enflammé et Matagi Louvat avec son très énergique fa’arapu tout de grâce sensuelle, tous deux respectivement prétendants au titre suprême de meilleur danseur et meilleure danseuse du Heiva i Tahiti 2022.

infos coronavirus