dimanche 20 septembre 2020
A VOIR

|

Heiva des écoles : Vahinerii, Hei Tahiti, Manahau et Nonahere en une seule soirée !

Publié le

S'il n'y a pas de Heiva à To'ata cette année, le menu de ce samedi soir y ressemblait fort, à la Maison de la Culture ! Les centres de formation se nourrissent du talent des chorégraphes, qui n'ont cette année que la scène du Grand Théâtre pour s'exprimer.

Publié le 19/07/2020 à 4:03 - Mise à jour le 19/07/2020 à 9:04
Lecture 6 minutes

S'il n'y a pas de Heiva à To'ata cette année, le menu de ce samedi soir y ressemblait fort, à la Maison de la Culture ! Les centres de formation se nourrissent du talent des chorégraphes, qui n'ont cette année que la scène du Grand Théâtre pour s'exprimer.

Retour en images sur les quatre écoles qui ont animé cette ultime soirée.

Ce sont les enfants de la presqu’île qui ouvrent le bal : les protégés de Tuiana Brodien viennent de Taravao. Son école, Vahinerii, a été créée en 2015. L’année suivante, la chorégraphe était sacrée meilleure danseuse du Heiva. Pour son quatrième Heiva des écoles, Vahinerii célèbre la beauté des îles et de la femme… et cède aussi à la mode en concluant sa prestation par un Tik Tok endiablé !

Hei Tahiti fait partie de la légende du Heiva… et pourtant, son centre de formation n’a ouvert qu’en 2017. Tiare Trompette, au chevet de sa fille en métropole, a laissé pour quelques mois les clefs de l’école à ses meilleures danseuses, sous la houlette d’Emehe Dezerville. Avec une consigne : vivre l’instant présent. C’est le thème de ce Heiva des écoles pour Hei Tahiti : malgré le confinement, la vie a continué… et a parfois révélé de nouvelles saveurs, de nouvelles couleurs. Un joli message transmis avec énergie par Hei Tahiti.

Quelques larmes sur la scène du Grand Théâtre : un moment d’émotion offert par Aruho’ia Biret. La chorégraphe de l’école de danse Manahau, la voix brisée, lance un « merci pour ce Heiva courageux ».

Courageux pour les troupes, surtout… « J’ai perdu la moitié de mes danseuses, beaucoup de parents les ont gardées à la maison même après le confinement » confie-t-elle à TNTV après son spectacle. Pour cette petite école de Papara, une telle hémorragie est inquiétante, c’est pourquoi elle espère que toutes reviendront bientôt.

Malgré ces absences, Manahau a proposé une prestation vive et rythmée.

Autre figure de la danse, l’emblématique Matani Kainuku, régulièrement président du jury du Heiva i Tahiti. Sa troupe, Nonahere, a remporté trois fois le Heiva. Matani sait qu’il a des admirateurs, et profite du streaming offert par TNTV pour saluer ses fans du monde entier en français, en anglais, en espagnol et en japonais !

Quel que soit leur âge, danseuses et danseurs expriment une joie communicative. Au-delà de la technique, c’est sans doute la plus belle transmission de Nonahere : l’amour de la danse se partage d’abord par le sourire.

infos coronavirus

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV