jeudi 18 août 2022
A VOIR

|

Grande ouverture du Festival des Arts des Îles Marquises à Fatu Hiva

Publié le

Ce 13ème grand rassemblement culturel de la Terre des Hommes est le rendez-vous phare pour l'archipel, dont la renommée dépasse les frontières de la Polynésie française.  La richesse et la diversité des arts de la culture marquisienne y sont représentées par les chants, les danses, l’artisanat, les préparations culinaires, le patutiki et également la médecine traditionnelle. 

Publié le 08/07/2022 à 10:18 - Mise à jour le 09/07/2022 à 10:33
Lecture 3 minutes

Ce 13ème grand rassemblement culturel de la Terre des Hommes est le rendez-vous phare pour l'archipel, dont la renommée dépasse les frontières de la Polynésie française.  La richesse et la diversité des arts de la culture marquisienne y sont représentées par les chants, les danses, l’artisanat, les préparations culinaires, le patutiki et également la médecine traditionnelle. 

Ce Jeudi 7 juillet à Fatu Hiva, les « pahu » retentissent et les chants d’accueil du « Mave Mai » s’élèvent dans le village de Omoa et marquent le retour du Matavaa o te Henua Enata.  Sur le quai de Omoa, les Hakaiki présents et les artistes venus de toutes les îles de l’archipel ont accueilli le Président de la Polynésie française, Edouard Fritch, le Haut-commissaire de la République, Dominique Sorain, et les ministres du Gouvernement.

Les Marquises vont finalement être inscrites au patrimoine mondial de l’UNESCO« Ce classement sera la reconnaissance mondiale de la qualité et de la richesse de votre patrimoine culturel et naturel » a insisté le Président.

Les artistes s’exprimeront durant 4 jours sur le thème « te Eo, taetae tupuna » traduit par « la langue, héritage ancestral ». Un thème fort à travers lequel le COMOTHE (comité organisateur du Matavaa o te henua enata de Fatu Hiva présidé par Roberto Maraetaata) souhaite réveiller les consciences sur l’importance de la préservation et de la transmission de la langue marquisienne aux générations futures. Une soixantaine d’artisans venus des quatre coins de l’archipel des marquises exposent pour ce 13e festival des arts. 

“On a cette particularité de l’unité du peuple marquisien. La culture marquisienne doit perpétuer ce lien”

Joseph Kaiha, maire de Ua Pou

Les festivités se poursuivront jusqu’à dimanche, avec notamment la fabrication de Tapa, la confection de Umuhei, le bouquet marquisien, ou encore la préparation du fameux four marquisien appelé Te haapei tina ite umu kai et des démonstrations artisanales. 

infos coronavirus