mardi 7 décembre 2021
A VOIR

|

George Hiro Hermann : un Pégase du Meilleur jeu vidéo et trois nominations au Independent Game Festival

Publié le

George Hiro Hermann, un Polynésien a la tête de l'entreprise Douze Dixièmes, a été récompensé pour Shady Part of me, un jeu vidéo lancé sur plusieurs plateformes. George et son équipe ont reçu un Pégase, équivalent des Césars pour les Jeux vidéo... Le jeu a également été nominé au Independent Game Festival. Portrait d'un Polynésien au parcours hors du commun.

Publié le 02/11/2021 à 15:21 - Mise à jour le 07/11/2021 à 13:21
Lecture 3 minutes

George Hiro Hermann, un Polynésien a la tête de l'entreprise Douze Dixièmes, a été récompensé pour Shady Part of me, un jeu vidéo lancé sur plusieurs plateformes. George et son équipe ont reçu un Pégase, équivalent des Césars pour les Jeux vidéo... Le jeu a également été nominé au Independent Game Festival. Portrait d'un Polynésien au parcours hors du commun.

Passionné depuis le lycée par l’image, George ne se destinait pourtant pas à travailler dans l’univers du jeu vidéo.

C’est tout jeune qu’il quitte le fenua. À 5 ans, George part s’installer en Nouvelle-Calédonie avec une partie de sa famille. Là-bas il obtient son baccalauréat puis s’envole vers la métropole pour poursuivre des études d’ingénieur. Il décroche un diplôme de l’Ecole nationale supérieure des Mines puis de l’ESSEC. Mais il ne travaillera jamais comme ingénieur…

Après ses études, le Polynésien fait tout pour se rapprocher de l’univers qui le passionne. Il intègre finalement Illumination McGuff, société productrice de plusieurs films d’animation bien connus du grand public : les Minions, Moi, moche et méchant… Et travaille notamment en tant que directeur de production sur Tous en scène II qui doit sortir en décembre.

Chez Illumination McGuff, il fait la connaissance de ses futurs associés. Des personnes aux parcours tous aussi insolites que le sien. Pas vraiment issus du monde du jeu vidéo ou de l’animation, mais passionnés. Ils sont 8 et décident en 2017, de monter Douze Dixièmes. Leur but : “sortir un jeu vidéo et le mettre sur le marché”. C’est là que nait le projet de Shady part of me.

Pas d’armes ni de violence dans ce jeu d’aventure et de plateforme puzzle. Il raconte avec poésie, l’histoire d’une petite fille séparée de son ombre. “On a tous été marqué par Peter pan qui perd son ombre”, explique George, président de Douze Dixièmes et directeur de production sur ce projet. Dans Shady part of me, la petite fille et son ombre vont apprendre, ensemble, à surmonter leurs émotions. Le tout sublimé par la voix de l’actrice britannique Hannah Murray (Vère dans la série Game of Thrones).

Pour la réalisation de ce jeu, Douze Dixièmes a reçu le soutien de donateurs. Et Shady part of me a dépassé toutes leurs attentes. Sorti sur toutes les plateformes : PC, Xbox, Playstation et Switch, il a rapidement conquis son public.

Douze Dixièmes a reçu le Pégase du meilleur premier jeu vidéo, prix français décerné par l’Académie des arts et techniques du jeu vidéo et équivalent des Césars…

Shady part of me est également nominé dans trois catégories au Independent Game Festival (IGF), un festival international cette fois… Une reconnaissance qui donne à l’équipe l’envie d’aller plus loin. Douze Dixièmes vient d’être en partie rachetée par Focus Entertainment, une société française d’édition et de distribution de jeux vidéo. Et un second jeu est déjà en préparation dans le même esprit…

Au fenua, l’école Poly3D forme les jeunes à la conception de jeux vidéo. Aux Polynésiens qui souhaiteraient se lancer dans cet univers, George conseille de “ne pas se contraindre”. “Les univers du jeu vidéo, de l’animation et de l’illustration sont très proches”, explique-t-il. Il est important de “garder l’esprit ouvert”. Il est aussi essentiel selon George de savoir “travailler en équipe”, d’avoir confiance. “On est meilleurs en groupe que seul”. La conception du prochain jeu de Douze Dixièmes se fera d’ailleurs non pas à 8 mais à 20 personnes…

infos coronavirus