vendredi 5 mars 2021
A VOIR

|

Des nouveautés à decouvrir au musée du street art

Publié le

Publié le 12/01/2017 à 10:29 - Mise à jour le 12/01/2017 à 10:29
Lecture < 1 min.

C’est d’abord Heiari Matu dit Rival, un jeune artiste local de Tahiti, qui sera le premier invité de l’année. Il va concevoir une nouvelle oeuvre, mêlant art urbain et culture polynésienne. Lors du festival Ono’u 2016 il avait été retenu par le comité d’organisation pour collaborer avec l’artiste Seth sur l’un des murs peints au Centre Vaima. Cette fois-ci le jeune artiste local sera en solo pour une performance intégrant des éléments du patrimoine culturel polynésien au Musée du Street Art.
 
Puis du 21 au 30 janvier, ce sera au tour d’une pointure internationale du graffiti Marko93, bien connu et apprécié du public polynésien, de revenir au fenua pour une résidence artistique avec plusieurs événements autour de ses oeuvres récentes.
 
L’artiste français originaire de Saint-Denis (93) avait séduit le public et les amateurs de graffiti lors du dernier festival à Tahiti avec ses félins majestueux et colorés à Papeete (collège Tipaerui) et à Uturoa. Il avait aussi animé des ateliers d’apprentissage d’expression graphique offerts par Ono’u à plusieurs groupes de jeunes du fenua.

Marko93 est l’un des précurseurs de la fluorescence et du light-painting dans l’histoire du graffiti. Il parcourt le monde depuis 20 ans avec son art et ses performances sont toujours des événements. De quoi bien démarrer la nouvelle année pour les amateurs de street art.
 

Rédaction Web avec communiqué

infos coronavirus

La quarantaine passe à 10 jours pour les arrivants en Polynésie

"De manière générale, face au virus ou un de ses variants, la majorité des contaminations à la covid-19 sont constatées entre le quatrième et le huitième jour", explique le conseil des ministres dans son compte-rendu