mardi 27 octobre 2020
A VOIR

|

Des danseuses étrangères devant le jury du Conservatoire

Publié le

Le Conservatoire Artistique de la Polynésie française (CAPF) a procédé vendredi matin à la finale du stage international de ’ori tahiti. Pour cette nouvelle édition, plus d’une quinzaine de danseuses étrangères ont exposé leur travail devant le jury au cours d’un examen final.

Publié le 28/06/2019 à 11:53 - Mise à jour le 24/07/2019 à 11:39
Lecture 2 minutes

Le Conservatoire Artistique de la Polynésie française (CAPF) a procédé vendredi matin à la finale du stage international de ’ori tahiti. Pour cette nouvelle édition, plus d’une quinzaine de danseuses étrangères ont exposé leur travail devant le jury au cours d’un examen final.

Elles viennent surtout du Japon, de Hawaii, des États-Unis ou encore de métropole, et elles sont toutes tombées amoureuses du ’ori tahiti. Depuis plusieurs semaines, ces 15 danseuses ont suivi des cours intensifs de danse et d’art traditionnel au CAPF. Vendredi matin, c’était le moment d’affronter le regard du jury.« On est toujours stressées devant un jury, forcément. Maintenant, cela a été un travail où on a été vraiment suivies par de très bons professeurs. Ils ont été à l’écoute. On a pu s’entraîner entre nous, et on a aussi pu demander des conseils. Donc finalement, une fois la minute passée devant le jury, on oublie tout et on vit vraiment la musique » confie Jennyfer Audibert, participante au stage international de  ’ori tahiti au CAPF, et qui vient de métropole.

Ces danseuses avouent investir du temps et de l’argent pour participer au stage qui comporte 12 heures 30 de cours par semaine. Leur objectif : obtenir une attestation pour pouvoir passer le niveau supérieur. En effet, le stage du Conservatoire est une référence à l’international. « Cette danse vient de Tahiti, donc c’est logique pour moi que je veux l’apprendre ici et rencontrer des gens d’ici. C’est leur culture. C’est important pour moi et c’est pour ça que je suis ici » nous dit Anna Soldaténko, une jeune Suédoise participante au stage.

Pour obtenir le précieux sésame, il faut décrocher une note minimum de 13/20. « Ce sont des premiers niveaux. Je trouve que c’est un bon cru parce que ce sont des totales débutantes » explique Manouche Lehartel, membre du jury. « On partage notre culture avec les étrangers. Et les étrangers s’intéressent à nous. Cela permet aussi à notre jeunesse de pouvoir voyager et exporter cette culture » ajoute Fabien Dinard, membre du jury et directeur du Conservatoire.

Depuis la mise en place des stages internationaux au CAPF il y a dix ans maintenant, l’institution a accueilli plus de 600 stagiaires étrangères. Un stage qui répond à un réel engouement, reflet d’un réseau de passionnées à travers le monde.

infos coronavirus

Covid-19 : les salles de sport « sacrifiées » estime Christian Wang Sang

"C'est injuste." "C'est révoltant." Les gérants de salles de sport sont dépités. Alors qu'ils traînent encore des séquelles financières du confinement, c’est...

Covid-19 : Manutea Gay « demande à chacun de se rendre responsable »

Manutea Gay, le responsable de la plateforme covid-19, était notre invité en plateau lundi soir. Il indique que "les messages qui ont été diffusés jusqu’à aujourd’hui ont fait leur temps, il est nécessaire de passer à autre chose", et "demande à chacun de se rendre responsable à titre individuel" face à la pandémie.

Covid-19 : le tourisme mondial en baisse de 70% entre janvier et août

Les arrivées de touristes internationaux ont chuté de 70% dans le monde sur les huit premiers mois de 2020 par rapport à l'année précédente, sous l'effet de la pandémie de Covid-19, a annoncé mardi l'Organisation mondiale du tourisme (OMT).