mercredi 1 décembre 2021
A VOIR

|

Des ateliers de travail pour préparer l’inscription des Marquises au patrimoine mondial de l’Unesco

Publié le

Le dépôt du dossier final auprès du secrétariat général de l'UNESCO est prévu pour janvier 2023.

Publié le 08/11/2021 à 10:51 - Mise à jour le 08/11/2021 à 10:51
Lecture < 1 min.

Le dépôt du dossier final auprès du secrétariat général de l'UNESCO est prévu pour janvier 2023.

Des ateliers de travail ont été inaugurés, lundi, à la délégation de la Polynésie française à Paris. Ils ont réuni des représentants des ministères nationaux de la transition écologique et de la culture ainsi qu’une délégation du ministère de la Culture et de l’environnement de Polynésie française et ses directions techniques de l’environnement (DIREN) et de la culture (DCP).

Ces ateliers qui dureront trois jours, du 8 au 10 novembre, interviennent dans le cadre de l’accompagnement technique et méthodologique de l’Etat dans le processus de l’inscription des îles Marquises à l’UNESCO.

Lors de sa visite en juillet dernier, le Président Emmanuel Macron avait affirmé soutenir l’archipel dans cette procédure : “oui, je me battrais à vos côtés pour que nous puissions classer à l’Unesco les Marquises”. Un dépôt du dossier final est prévu en janvier 2023 auprès du secrétariat international de l’UNESCO. D’ici là, la Polynésie doit poursuivre son parcours d’élaboration et de validation du dossier de candidature auprès du Comité français du patrimoine mondial (CFPM).

Le CFPM est un comité d’experts, placé sous l’autorité des ministères en charge de la Culture et de la transition écologique et solidaire, qui a pour mission d’accompagner et d’expertiser les dossiers de candidature à l’inscription sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Cet accompagnement se déroule en trois étapes distinctes. La Polynésie française a déjà franchi les 2 premières étapes. Une présentation intermédiaire aura lieu le 25 janvier 2022 avant de passer la troisième et dernière audition fixée au 11 octobre 2022.

Les ateliers en cours ont pour but de cadrer les objectifs à atteindre pour ces prochaines échéances et guider la Polynésie française dans l’élaboration du dossier final.

infos coronavirus