mercredi 23 septembre 2020
A VOIR

|

Confinées dans un foyer en métropole, des étudiantes apprennent le ‘ori tahiti

Publié le

Vaiiti Raygadas, major du bac en Polynésie avec une moyenne de 20/20 en 2019, est confinée en métropole comme des centaines d'autres étudiants polynésiens. Tous les cours de sa double licence Economie sont suspendus. Alors même si elle continue d'étudier au moins six heures par jour dans son foyer d'étudiantes, elle en profite aussi pour apprendre le 'ori tahiti à ses amies, face à la Tour Eiffel.

Publié le 19/04/2020 à 15:16 - Mise à jour le 19/04/2020 à 17:09
Lecture 2 minutes

Vaiiti Raygadas, major du bac en Polynésie avec une moyenne de 20/20 en 2019, est confinée en métropole comme des centaines d'autres étudiants polynésiens. Tous les cours de sa double licence Economie sont suspendus. Alors même si elle continue d'étudier au moins six heures par jour dans son foyer d'étudiantes, elle en profite aussi pour apprendre le 'ori tahiti à ses amies, face à la Tour Eiffel.

« J’ai préféré rester en France, au foyer, plutôt que de rentrer à Tahiti parce que je trouvais que c’était plus approprié pour pouvoir travailler. Les mesures ont rapidement été prises pour éviter la propagation du virus entre les filles, confie Vaiiti Raygadas. Et c’est plus agréable de me dire que j’allais rester ici avec une trentaine de filles, plutôt que de rentrer et être enfermée à Tahiti, où je savais qu’il allait faire chaud etc. ».

« On a pris des mesures assez sévères en ce qui concerne la désinfection. Les filles se sont organisées pour faire des tours de ménage supplémentaires par rapport à ce que font déjà les femmes de ménage. Je crois qu’on est assez contents d’être tous ensemble. J’ai beaucoup de chance d’être secondée par les délégués des résidentes, et un groupe de filles. Tout le monde essaie, à sa mesure, de faire quelque chose pour le foyer. On réorganise la vie malgré tout et on essaie de faire en sorte que cela se passe le moins mal possible », explique Cécile Montlahuc, directrice du Foyer international des étudiantes à Paris.

Pour s’occuper, et partager leurs cultures, les étudiantes ont mis en place des activités. « Moi, j’ai mis en place des cours de danse tahitienne. C’était vraiment un plaisir de pouvoir partager des chorégraphies », nous dit la meilleure bachelière de Polynésie, désormais étudiante en double licence à La Sorbonne.

Et même confinée, Vaiiti, rigoureuse, continue d’étudier : « J’essaie de structurer ma journée par rapport aux études, parce que je prépare des concours, et en même temps, j’ai tous mes devoirs qui arrivent en ligne. Finalement, la fac a vraiment fait en sorte qu’il y ait une continuité. Finalement, c’est comme si on avait cours pour de vrai ». Ses provisions étant faites, la Tahitienne ne sort principalement que pour faire du sport, attestation en poche, à 1 kilomètre du foyer, et pour s’aérer un peu l’esprit : « Je suis sortie exceptionnellement aujourd’hui pour aller acheter un peu de fruits. Globalement, je sors une fois par semaine. Et même, c’est possible d’éviter car des filles se proposent de ramener pour tout le monde quand elles vont faire les courses ».

Lire aussi : Vaiiti et Stéphane, deux étudiants polynésiens confinés en métropole

La jeune fille s’estime en tous les cas très chanceuse d’être entourée et confinée au foyer par rapport « à ceux qui sont dans un petit appartement, surtout dans les grandes villes. Nous, on a une terrasse, une salle de sport (…) On ne se marche pas les uns sur les autres ».

infos coronavirus

Coronavirus : les UV pour lutter contre l’épidémie ?

C’est un appareil qui pourrait s’avérer très efficace pour désinfecter les surfaces susceptibles d’être contaminées par la Covid-19. Le Bio-Scan utilise les...

Covid-19 : Des guides sanitaires pour mobiliser la population dans les quartiers de Papeete

20 guides sanitaires arpentent chaque jour les quartiers de la capitale pour sensibiliser aux mesures de précaution et protéger la population. Armés de gel désinfectant et de beaucoup de patience, ils rappellent jusqu’au domicile des personnes les plus isolées ou les plus faibles, comment éviter la propagation du coronavirus.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV