fbpx
jeudi 23 janvier 2020
A VOIR

|

Christopher Prenat se frotte à la scène parisienne

Publié le

L’humoriste du fenua achève sa tournée à Paris. Le gagnant du dernier Tahiti Comedy Show a passé une quinzaine de jours dans la capitale européenne du stand-up pour participer à plusieurs soirées d’humour dans différents cabarets. Il y a présenté un sketch qui évoque ses racines polynésiennes.

Publié le 28/10/2019 à 10:06 - Mise à jour le 28/10/2019 à 10:07
Lecture < 1 min.

L’humoriste du fenua achève sa tournée à Paris. Le gagnant du dernier Tahiti Comedy Show a passé une quinzaine de jours dans la capitale européenne du stand-up pour participer à plusieurs soirées d’humour dans différents cabarets. Il y a présenté un sketch qui évoque ses racines polynésiennes.

“Je suis carrément content, je ne m’y attendais pas !” confie Christopher Prenat, à quelques minutes de monter sur scène, dans le quartier de Montmartre. En effet, c’est une belle surprise pour celui qui découvre dans le public un groupe de Polynésiens.

Le gagnant du Tahiti Comedy Show est honoré comme il se doit par l’organisateur de cette soirée stand-up. À Paris, les espaces sont réduits, le public est exigeant, mais Chris assume son métissage et raconte à sa manière, tout en humour, son fenua chéri. Et évidemment, cela fait mouche, surtout auprès du public tahitien. “J’avais déjà vu plusieurs vidéos de lui sur internet et j’avais trouvé ça très drôle. Cela fait plaisir de se retrouver un peu chez nous à Paris” confie une spectatrice.

Pour l’humoriste, cette dizaine d’expériences parisiennes s’est révélée très positive : “Je trouve que le public parisien est vraiment super pour rire, car il n’y a pas de filtre avec eux. Tu peux dire tout ce que tu veux, des gros mots etc. Ils savent que ce n’est que de l’humour. Ils sont très réceptifs. Donc j’ai beaucoup aimé. Il y avait une très bonne ambiance, un beau partage et une bonne énergie”. Une énergie qu’il compte bien rapporter au fenua pour écrire un premier spectacle seul en scène…      

REPORTAGEEric Dupuy

Le paiement sans contact bientôt généralisé en Polynésie

Jusqu’à aujourd’hui, seule la Banque de Tahiti avait équipé son parc du système de paiement sans contact. D’ici la fin de l’année, l’ensemble des Polynésiens y auront accès. Les techniciens de l’OSB font le tour des commerçants pour installer cette nouvelle fonction. Une opération de grande ampleur puisque le reste du parc compte près de 2 700 terminaux de paiement électronique.

L’inlassable hausse des cotisations sociales

Les nouvelles hausses des cotisations sociales sont effectives depuis le 1er janvier. Adoptées en conseil des ministres le 13 décembre, elles visent la tranche A de la retraite et l’assurance maladie. Des augmentations "nécessaires", juge le gouvernement, malgré les réticences des partenaires sociaux.

Le prix de la vanille ne cesse d’augmenter

Depuis quelques années, le prix du kilo de la vanille mûre ne cesse d’augmenter. Cette année, il s’est monnayé jusqu’à 15 000 Fcfp. Un prix qui s’explique notamment par une faible production et ce malgré les plans de relance du Pays.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Tahaa : Début des travaux de rénovation et d’extension...

La ministre du Travail, Nicole Bouteau, s'est déplacée mardi, à Tahaa dans le cadre du démarrage des travaux de réhabilitation et d’extension de l’établissement scolaire "Maison Familiale et Rurale" (MFR).

Une “grand-mère dealeuse” de paka écrouée à Nuutania

Elle a 67 ans et dort ce soir en prison. Une sexagénaire a été condamnée ce matin à deux ans de prison dont six mois ferme pour trafic de cannabis en récidive. En octobre 2019, près de 150 plants de paka, destinés à la vente ou au troc, avaient été découverts à son domicile. Son avocat s’est dit "abasourdi" par cette peine et estime que la législation en la matière doit évoluer.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X