Carole Baillien, la voix de Naruto au fenua

Publié le

Elle est la voix de Naruto Uzumaki, de Maï Valentine dans Yu-Gi-Oh!, de Bloom, l'héroïne de la série Winx Club ou de Mabel Pines dans Souvenirs de Gravity Falls. Carole Baillien, comédienne belgo-hollandaise, voit grandir la popularité des personnages qu'elle incarne avec enthousiasme. Elle espère que son travail contribue à mettre la lumière sur un métier qui en manque encore.

Publié le 01/04/2023 à 14:23 - Mise à jour le 04/04/2023 à 17:12

Elle est la voix de Naruto Uzumaki, de Maï Valentine dans Yu-Gi-Oh!, de Bloom, l'héroïne de la série Winx Club ou de Mabel Pines dans Souvenirs de Gravity Falls. Carole Baillien, comédienne belgo-hollandaise, voit grandir la popularité des personnages qu'elle incarne avec enthousiasme. Elle espère que son travail contribue à mettre la lumière sur un métier qui en manque encore.

Si vous ne l’avez pas déjà entendue, vous n’avez probablement jamais regardé de dessin animé ou d’anime japonais dans votre enfance. Carole Baillien prête depuis plus de 20 ans sa voix à quelques uns des personnages les plus emblématiques du film d’animation pour jeune public. Pêle-mêle : Naruto, Bloom des Winx, Arc-en-ciel le plus beau poisson des océans, Basile le lapin de Franklin, ou encore Maï Valentine dans Yu-Gi-Oh!. Une palette vocale large qui lui vaut la reconnaissance du milieu.

« J’écoute une à deux fois la version originale. Il faut comprendre le personnage, la situation, l’émotion… » , explique-t-elle. C’est avec cette énergie et son caractère « un peu speed » qu’elle est choisie pour interpréter Naruto, shonen le plus populaire au monde, dans les années 2000. Son caractère et celui du ninja « collent vraiment » , de son propre aveu.

Elle grandit avec ce personnage, devenu aujourd’hui un homme adulte dans la série Boruto. Un héros qu’elle prend toujours autant de plaisir à jouer. Est-ce son préféré ? « Je les aime tous, répond-elle. Le personnage, tu t’y attaches. C’est comme demander à une mère de famille ‘tu préfères lequel de tes enfants?’, c’est impossible » , concède-t-elle.

– PUBLICITE –

« Mon tout premier rôle, c’était dans les Feux de l’Amour »

Carole n’a pourtant pas commencé par l’animation. Arrivée à Paris pour suivre un cursus de théâtre à ses 18 ans, elle se fait les dents sur scène et finit par côtoyer des comédiens spécialisés dans le doublage. Intéressée par ce monde, elle commence par faire des petites interventions sur des séries télé. « Mon tout premier rôle, c’était dans Les Feux de l’Amour » , s’amuse-t-elle. Son aventure dans le doublage prend un tournant lorsqu’elle décroche le rôle d’Andrea Schäfer, personnage récurrent de la série d’action Alerte Cobra, diffusée sur les télés françaises depuis 1996.

Le rôle lui met le pied à l’étrier. Le travail et les rencontres font le reste : le studio d’enregistrement qui jouxte le sien a besoin de voix d’enfants. Elle s’y essaie et la magie opère : « Ils ne m’ont plus lâchée (rires). Interpréter des personnages me passionnait, déjà enfant. Quand j’y étais professionnellement, c’était un peu une évidence » .

Aujourd’hui, elle s’épanouit et se fait moins rare dans les conventions (nombreuses) où elle rencontre les fans (très nombreux), aux côtés d’autres comédiens qui sont à la fois des modèles et des amis. « Il y a Brigitte Lecordier, voix mythique de Sangoku (Dragon Ball) et de Oui-Oui, qui est très simple et qui a énormément de talent. Avec Christophe Hespel (voix de Sasuke), on est potes » . Cet univers du manga est une échappatoire au quotidien : « Le succès de Naruto, c’est intégré dans un Japon traditionnel. Il y a le village, les valeurs des arts martiaux, de la famille… C’est intemporel » .

Le public lui rend bien son travail. « J’ai eu de très beaux retours, des choses bouleversantes, se souvient-elle. On ne se rend pas compte de l’impact de ces séries. Des gens fondent en larmes, se confient en nous disant qu’on a bercé leur enfance, leur adolescence à des moments importants de leur vie et encore à l’âge adulte » .

Carole a des attaches affectives et familiales en Polynésie. Elle leur rend visite lorsque ses obligations professionnelles le lui permettent. Elle y pratique une autre passion, le Qigong, une gymnastique traditionnelle chinoise fondée sur la respiration : « C’est pour le clin d’oeil à Naruto qui travaille l’énergie, quand il lance un rasengan (rires). Je travaille sur l’énergétique depuis longtemps. C’est à la fois artistique et culturel, et ça inclut l’humain dans la nature et les éléments qui l’entourent. C’est aussi un clin d’œil incroyable à la Polynésie« .

S’inquiète-t-elle de s’essouffler à mesure que sa carrière avance ? Pas du tout, assure-t-elle. Au contraire, elle croit en l’avenir de son métier, avec la popularité de plus en plus grande des séries d’animation qui fédèrent les gens et créent des communautés, avec des valeurs aussi fortes que les personnages qu’elle interprète.

Vous pouvez suivre l’actualité de Carole sur Facebook et sur Instagram

Dernières news