mercredi 28 septembre 2022
A VOIR

|

Cap sur les merveilleux paysages de Rimatara pour l’Aranui

Publié le

Ce sont des croisières rares et donc prisées : les Australes reçoivent actuellement la visite de l’Aranui et d’une centaine de touristes. Des visiteurs très attendus sur l’île de Rimatara, où les artisans ont exposé leur savoir-faire. Si cette croisière stimule l’économie de ce petit bout de terre de 9 km², elle fait également figure de test, en vue de circuits plus réguliers.

Publié le 13/03/2022 à 10:32 - Mise à jour le 13/03/2022 à 10:32
Lecture 2 minutes

Ce sont des croisières rares et donc prisées : les Australes reçoivent actuellement la visite de l’Aranui et d’une centaine de touristes. Des visiteurs très attendus sur l’île de Rimatara, où les artisans ont exposé leur savoir-faire. Si cette croisière stimule l’économie de ce petit bout de terre de 9 km², elle fait également figure de test, en vue de circuits plus réguliers.

Rimatara, l’île du vini ‘ura, reçoit l’Aranui après trois ans d’absence. Ici, pas d’accueil sans fumée pour purifier les visiteurs. Des couronnes colorées aux odeurs enivrantes sont accrochées au coup des croisiéristes, séduits par le son de l’orchestre traditionnel et par l’accueil chaleureux de la population. L’arrivée de l’Aranui est perçue comme “une véritable aubaine pour la population de Rimatara”, se réjouit le maire de l’île, Artigas Hatitio. “Ça va redonner du mouvement à l’île, ça va rebooster nos associations. Je pense notamment à l’artisanat de l’île”.

A Rimatara, les touristes sont accueillis avec de grosses couronnes de fleurs odorantes (crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Car c’est bien l’art de la vannerie qui attire toute l’attention. Des créations délicates et originales qui ne manquent pas d’impressionner le public du centre artisanal. Les visiteurs ont d’ailleurs la possibilité de découvrir les différentes étapes de confection de ses paniers et chapeaux. “Les paniers de Rimatara sont les plus beaux”, reconnaît Romina Wong, la représentante de la société Aranui. “Ils ont été tout de suite dévalisés”.

Rimatara est réputé pour sa vannerie (crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Depuis plus de 30 ans maintenant, l’Aranui fait la navette entre Tahiti et les Marquises, à la fois pour du ravitaillement et des croisières. Soucieuse d’élargir sa cible, la société prospectait déjà avant l’épidémie de covid pour établir de nouveaux marchés loin des circuits touristiques prisés. Après les Tuamotu l’an dernier, cap à présent sur les Australes où les cinq îles habitées recevront la visite du navire. Rimatara compte bien miser sur ses particularités et son mode de vie encore proche des coutumes polynésiennes. “Si le voyage est concluant, nous reviendrons peut-être dans deux ans”, indique la représentante de la société Aranui. “Ce serait d’ici 2024”.

infos coronavirus