dimanche 9 août 2020
A VOIR

|

Burning Love, le clip « fait maison » empreint de bonne humeur des Heroes and Minivans

Publié le

Les Heroes and Minivans ont sorti le premier clip vidéo d'une de leurs compositions, Burning Love. Un clip fait maison où règne la bonne humeur, à l'image des quatre artistes autodidactes qui forment le groupe.

Publié le 12/07/2020 à 8:00 - Mise à jour le 12/07/2020 à 6:52
Lecture 2 minutes

Les Heroes and Minivans ont sorti le premier clip vidéo d'une de leurs compositions, Burning Love. Un clip fait maison où règne la bonne humeur, à l'image des quatre artistes autodidactes qui forment le groupe.

C’est une expérience de plus pour eux. Les Heroes and Minivans ont publié la semaine dernière sur Facebook et YouTube le tout premier clip vidéo d’une de leurs compositions, Burning Love.

Un clip 100% fait maison, du tournage au montage, par les quatre artistes autodidactes qui forment le groupe : Evans au chant et au ukulele, Hiro aux percussions, Manoa à la basse et Huriau à la guitare solo. Sans expérience particulière dans le domaine, la bande de copains a voulu tenter l’aventure, s’aidant de tutos YouTube quand ça devenait un peu trop technique.

Ce qui est en quelque sorte la marque de fabrique du groupe depuis sa création en 2011, quand Heroes and Minivans n’était encore qu’un duo. « Avec Hiro, à la base on ne connaissait rien, on a tout appris sur le tas pour nous enregistrer à la maison et produire notre musique, confie Evans. On a toujours voulu tout faire par nous-mêmes, et avec la vidéo c’est pareil ! »

Les Heroes and Minivans sont d’ailleurs restés fidèles à eux-mêmes jusque dans le contenu du clip où règnent la camaraderie, la rigolade et la bonne humeur. « Au début on voulait faire un clip classe et sérieux pour coller avec la chanson qui est une chanson d’amour, mais ça ne nous ressemble pas…, reprend Evans. On s’entend bien, on est des bons copains, on s’amuse beaucoup ensemble et c’est ça qu’on a préféré montrer parce que ça nous ressemble plus. »

Pour la petite histoire, Burning Love était déjà dans les cartons en 2014, quand Hiro et Evans étaient encore étudiants. « On avait un morceau de la compo, ce qui nous arrive souvent d’ailleurs avec un bout de refrain et de couplet, et puis l’inspiration s’arrête là, sourit Evans. Du coup on a profité du confinement pour choisir un morceau sur lequel travailler, et on s’est mis d’accord sur Burning Love. »

Evans a écrit le texte et chacun y a mis du sien pour donner le résultat qu’on connaît. « C’est la première compo sur laquelle on a tous travaillé ensemble, depuis que Manoa et Huriau nous ont rejoints (respectivement en 2016 et 2017, NDLR), explique Evans. Je suis vraiment fier de ça. C’est aussi la compo qui a été la plus rapide à mettre en place. » Il faut dire qu’être confinés y a beaucoup aidé, car en temps normal, les garçons ont tous un travail. La musique est pour eux une passion qu’ils vivent ensemble quand leurs emplois du temps se coordonnent.

Et parce que les Heroes and Minivans partent du principe que la musique est faite pour être partagée : tous leurs morceaux, qu’il s’agisse de compositions ou de reprises, sont disponibles en téléchargement gratuit sur leur page Soundcloud.

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV