A VOIR

|

Bouleversantes mathématiques au petit théâtre

Publié le

Si vous ne savez pas pourquoi le logo d’Apple est une pomme croquée, vous l’apprendrez dans « La Machine de Turing », au petit théâtre jusqu’au 27 novembre. Une pièce magistralement portée par deux acteurs d’exception.

Publié le 12/11/2022 à 22:52 - Mise à jour le 13/11/2022 à 8:47
Lecture 2 minutes

Si vous ne savez pas pourquoi le logo d’Apple est une pomme croquée, vous l’apprendrez dans « La Machine de Turing », au petit théâtre jusqu’au 27 novembre. Une pièce magistralement portée par deux acteurs d’exception.

Benoît Solès a peut-être proposé, samedi soir à la Maison de la Culture, la plus grande performance d’acteur jamais donnée à la Maison de la Culture. En témoignent la standing ovation, les commentaires unanimes des spectateurs, mais aussi le Molière obtenu en 2019 pour ce rôle. Et ce n’est pas tout : en plus du meilleur comédien, la pièce a obtenu le Molière du Meilleur spectacle, du Meilleur Auteur (le même Benoît Solès !) et du meilleur Metteur en scène.

C’est donc une pièce d’exception proposée au public polynésien par la Compagnie du Caméléon. L’histoire d’une vie. Celle d’Alan Turing, un mathématicien anglais, souvent considéré comme le père de l’ordinateur. Ce génie est parvenu à briser le secret d’Enigma, la machine à coder les messages nazis. Il a donc participé à la victoire alliée.

Mais un génie est souvent incompris. Doté d’une intelligence hors du commun, Turing avait du mal à établir des relations sociales. De plus, il était homosexuel, ce qui était considéré comme une perversion illégale dans l’Angleterre de cette époque.

Benoît Solès joue donc cet homme accablé de tourments, dont le visage s’éclaire à chaque trait de génie ou d’humour enfantin. Tous les autres rôles sont interprétés par Amaury de Crayencourt, qui passe avec une facilité déconcertante du policier au champion d’échecs ou au serveur gay.

Un très grand moment de théâtre et d’Histoire.

Amaury de Crayencourt et Benoît Solès – Crédit : Fabienne Rappeneau

« La Machine de Turing », de Benoît Solès, sera jouée les vendredis et samedis à 19 heures 30 et les dimanches à 17 heures, au petit Théâtre de la Maison de la Culture.

Billetterie en ligne sur www.ticketpacific.pf. Renseignements sur www.cameleon.pf ou au 87 31 40 40.