dimanche 13 juin 2021
A VOIR

|

Bobino vibre au son du heiva

Publié le

Publié le 08/09/2017 à 8:14 - Mise à jour le 08/09/2017 à 8:14
Lecture 2 minutes

L’évènement prend encore plus d’ampleur car il se déroule non plus sur un mais sur deux jours consécutifs. Pour cette première soirée de lancement, près de 500 personnes étaient présentes pour admirer cette édition qui s’annonce, cette année encore, très prometteuse.
 
Cette deuxième édition consécutive sur la prestigieuse scène de Bobino démarre en trombe devant les yeux ébahis des 500 spectateurs. Clémentine vient pour la première fois accompagnée de son amie Morgane, qui a vécu trois mois au fenua. Même avec la pluie battante, elles se sentent dépaysées.  « C’est complètement une découverte pour moi. Je ne savais pas ce que je venais voir, j’ai juste suivi mon amie, Morgane, et c’est vraiment super. On découvre la culture polynésienne et cela nous fait voyager. »
 
Pour d’autres, ce rendez-vous est un incontournable chaque année, ou presque. Et certains sont même venus en observateur, dans l’espoir d’en apprendre plus sur la danse tahitienne.« En tant que danseuse moi-même, on compare toujours un petit peu. On regarde les costumes et cela m’inspire. »,  explique cette parisienne.
 
Plus de 2h de compétition pour seulement 3 places dans chaque catégorie pour la finale de demain. En attente du verdict, les troupes sont stressées mais globalement elles sont surtout satisfaites de leur prestation.

« On a donné le meilleur de nous-mêmes, enfin on le pense et on attend les résultats. » , confie une danseuse. Pour d’autres, « On attend les résultats, mais ce n’est pas vraiment ce que l’on est venue chercher. C’est notre première participation, et on est vraiment là pour s’amuser. »

Samedi soir, les 6 troupes finalistes s’affronteront devant les yeux avertis du jury. Une chose est sûre la salle ne désemplira pas, puisqu’elle affiche complet pour la grande finale.
 
 

Rédaction Web avec Solène Boissaye.

infos coronavirus