lundi 26 octobre 2020
A VOIR

|

Bob Sinclar « très excité de revenir » à Tahiti

Publié le

Publié le 08/04/2019 à 13:27 - Mise à jour le 08/04/2019 à 13:27
Lecture 2 minutes

Fatigué mais heureux d’être au fenua, Bob Sinclar, 49 ans, est arrivé lundi soir à l’aéroport de Tahiti-Faa’a. C’est la deuxième fois que la légende de la French Touch vient en Polynésie. Et cette fois, c’est une pool party qui s’organise. L’artiste se souvient encore de son premier concert en 2017 : « Je suis très excité de revenir (…) Il y a cette énergie ici qui est incroyable et à laquelle je suis très sensible. C’est un île magique, j’adore venir ici. Si je pouvais même venir habiter là, franchement, ça serait incroyable ».

> Une arrivée au fenua dans les traditions

Et pas de doute, la musique de Bob Sinclar transcende les générations. Après plus de 20 ans, l’artiste est toujours au sommet de sa carrière : ​« Je fais toujours de la musique avec passion. Je n’essaie pas de suivre les tendances. Ma musique est hors du temps. (…) C’est l’énergie de la musique qui m’intéresse, pas forcément de faire des tubes à tout prix et de coller à la couleur du moment ».

Bob Sinclar a été accueilli à l’aéroport par un groupe marquisien. Le célèbre DJ a de nouveau été initié au haka à sa descente d’avion. Un spectacle partagé avec ses nombreux fans présents pour l’occasion.

« On adore Bob Sinclar et on va aller le voir samedi ! On aime toutes ses musiques. C’est une chance de le voir de si près » confie l’une de ses fans.

> Quelques jours au Brando avant son concert à Tahiti

Et à peine arrivé, Bob a repris l’avion direction Tetiaora, au Brando, où il restera jusqu’à vendredi, avec sa maman qui l’a accompagné : « Je l’ai emmenée parce qu’il faut voir ça au moins une fois dans sa vie ».

Bob Sinclar sera l’invité du journal ce vendredi sur TNTV. Rendez-vous ensuite ce samedi 13 avril au Tahiti Ia Ora Beach Resort pour son concert.

L’artiste qui a sorti il y a trois mois « Electrico Romantico »  avec Robbie Williams enchaînera ensuite sa tournée d’été (Ibiza…).

Rédaction web avec Sophie Guébel

infos coronavirus

La pollution atmosphérique pourrait augmenter la mortalité par Covid-19 de 15%

Une exposition à long terme à la pollution de l'air ambiant pourrait entraîner un risque accru de mourir du Covid-19, d'environ 15% en moyenne dans le monde, selon une étude internationale publiée mardi.

Covid-19 : Les communes des îles du Vent, relais de lutte face à l’épidémie

Ce matin, à la présidence, les représentants communaux étaient conviés à participer à un séminaire d’information. Les échanges ont porté sur le contexte sanitaire actuel et les outils disponibles pour les élus.