mercredi 21 avril 2021
A VOIR

|

Baba yaga, un conte pour fêter Halloween au théâtre samedi

Publié le

Publié le 27/10/2016 à 8:43 - Mise à jour le 27/10/2016 à 8:43
Lecture 2 minutes

Baba Yaga est l’histoire d’une petite fille dont la méchante belle-mère veut se débarrasser. Elle l’envoie chez sa sœur, la méchante Baba Yaga. La petite devra déjouer tous les pièges de la sorcière pour sortir vivante. Heureusement, elle pourra compter sur l’aide de ses amis !

Baba Yaga est une figure de la mythologie slave : elle apparaît dans de nombreux contes russes et polonais. On la représente souvent comme une sorcière vivant dans une maison sans fenêtre, dans les tréfonds de la forêt… Cette maison est perchée sur des pattes de poulet, ce qui lui permet de tourner ! La clôture qui entoure son logis est faite d’ossements humains, et des crânes lui servent d’éclairage. Son portail est fermé avec des mains et une bouche pleine de dents acérées sert de cadenas.

Dans les versions originales du conte, elle ne porte jamais de foulard, ce qui était autrefois considéré comme scandaleux par les paysans russes. Une des jambes de Baba Yaga est entièrement en os, sans chair, et elle se déplace en volant dans un mortier magique tout en s’aidant de son balai comme d’une pagaie.

Dans la plupart de ces contes, elle est représentée comme une vieille femme affreuse et cruelle, une ogresse qui mange des êtres humains, surtout des enfants…
En Russie, on menace les enfants refusant de manger d’appeler Baba Yaga en signe de rétorsion : « si tu ne manges pas, elle te mangera ».

Samedi, les spectateurs retrouveront sur scène Catherine Chanson dans le rôle de Baba Yaga, Laurie Paranthoen dans le rôle de la jeune fille, Taina Fabre dans celui de la servante de Baba Yaga et ¨Pierre Muller dans le rôle du père de la jeune fille. 
 

Rédaction web 

infos coronavirus