Avec le Bibliobus, la lecture vient à vous

Publié le

La lecture à la portée de tous. C’est ce que permet la Maison de la Culture grâce à son Bibliobus. Un partenariat a été passé avec la commune de Faa’a pour que les jeunes de quartiers ciblés puissent se plonger dans les livres, deux fois par mois, au Motu Ovini. Une bonne façon d’oublier, un temps, les écrans.

Publié le 20/04/2024 à 13:38 - Mise à jour le 22/04/2024 à 9:50

La lecture à la portée de tous. C’est ce que permet la Maison de la Culture grâce à son Bibliobus. Un partenariat a été passé avec la commune de Faa’a pour que les jeunes de quartiers ciblés puissent se plonger dans les livres, deux fois par mois, au Motu Ovini. Une bonne façon d’oublier, un temps, les écrans.

Ce fourgon fait office de seconde bibliothèque pour la Maison de la Culture.  Une structure ambulante ouverte à tous les jeunes lecteurs. Elle fait escale au Motu Ovini, un site calme propice à la lecture. Pour contenter un large public, les agents de Te Fare Tauhiti Nui mettent à disposition près de 900 ouvrages.

« Le Bibliobus sort deux fois par semaine, le mercredi, et le vendredi. Nous touchons des établissements scolaires qui ne disposent pas forcément de bibliothèque mais aussi des lieux publics comme ici, au Motu Ovini », explique Audrey Mercier, responsable de la médiathèque de Te Fare Tauhiti nui.

Le bibliobus donne l’opportunité à une population qui n’a pas l’occasion, ou les moyens, de se rendre à la Maison de la Culture de s’évader au travers de la lecture. Les plus petits écoutent avec attention les récits contés à voix haute. Et les plus grands optent souvent pour des classiques de la bande dessinée ou des mangas connus.

Cette initiative a pour finalité de donner, ou redonner, le goût de la lecture aux plus jeunes, mais aussi d’encourager leurs parents à faire de même. Loin des écrans, les enfants prennent le temps de contempler les images et de découvrir des histoires, page après page.

« Je suis père de trois enfants, donc je sais de quoi je parle. Ils sont tout le temps sur les écrans. Le fait de les voir avec un livre à la main, ça fait plaisir. Si les parents ne lisent pas, les enfants ne liront pas. On est les exemples de nos enfants », estime Raihau Mai, médiateur de quartier à Faa’a.

Cet accès direct à la lecture permet aussi au jeune public de mieux connaître la médiathèque de la Maison de la Culture dont l’accès est gratuit. Jusqu’au mois de juin, le Bibliobus se rendra tous les 15 jours au Motu Ovini.

Dernières news