samedi 6 mars 2021
A VOIR

|

Aux Tuamotu, le Kauehi Lodge mise sur le tourisme vert

Publié le

Publié le 25/02/2019 à 10:59 - Mise à jour le 25/02/2019 à 10:59
Lecture 2 minutes

Cette structure touristique de Kauehi n’a réellement rien à envier aux pensions de famille les plus prisées des voyageurs en Polynésie. Colette et son mari Jean-Claude ont investi jusqu’à 50 millions de Fcfp en dix ans pour aménager leur motu et surtout faire connaître leur petit atoll.

« Le déclic est venu parce que les personnes que je rencontrais à Tahiti, et partout ailleurs aussi, ne connaissaient pas mon atoll. (…) Avec ma pension, cela me permet de présenter mon atoll à tout le monde (…) J’y crois, j’aime ce qui est beau. Et l’environnement fait qu’on a envie de quelque chose de beau, de se noyer dans la nature… C’est pour cela qu’on a fait une pension tout en bois » confie Colette, propriétaire du Kauehi Lodge.

Grâce au salon des pensions de famille et bien entendu, au bouche-à-oreille, Kauehi Lodge réussit à tenir bon. Classé zone protégée tout comme Fakarava, l’atoll de Kauehi attire surtout des voyageurs qui viennent admirer la beauté des fonds marins ainsi que les magnifiques motu préservés loin du village. « On compte beaucoup sur le tourisme vert. Quand on parle de la biosphère, les gens sont assez attentifs et respectent la réglementation. Il y a des clients qui viennent juste pour admirer les paysages qui sont magnifiques… »
déclare Jean-Claude Agnerey, propriétaire de la pension de famille.

À la fin de l’année 2018, Jean-Claude et Colette ont fêté les dix ans de leur pension de famille. Ils espèrent que cette année encore, les voyageurs tenteront l’aventure hors des sentiers battus, afin de découvrir l’authentique vie Paumotu.

Rédaction web avec Ingrid et André Vohi

infos coronavirus

La quarantaine passe à 10 jours pour les arrivants en Polynésie

"De manière générale, face au virus ou un de ses variants, la majorité des contaminations à la covid-19 sont constatées entre le quatrième et le huitième jour", explique le conseil des ministres dans son compte-rendu