jeudi 28 mai 2020
A VOIR

|

Article n°9915

Publié le

Publié le 30/01/2016 à 17:30 - Mise à jour le 30/01/2016 à 17:30
Lecture < 1 min.

Les festivités du jour de l’an chinois se tiendront du 08 au 20 Février. La chèvre de bois vert cède la place au singe de Feu rouge…A quelque jours des célébrations, l’heure est au préparatifs. La sculpture représentant l’animal est réalisée par François LAM…Elle est en cours de finition dans son garage à TITIORO.

Au milieu des voitures et des outils de mécanique se dresse…un singe ou plutôt la sculpture de l’un des 12 animaux du zodiaque chinois…

La sculpture est entièrement réalisée dans de la mousse expansible. Un matériau facile à travailler et qui se conserve beaucoup plus longtemps selon l’artiste François LAM.

Pour réaliser cette pièce, François s’est inspiré de cette statuette de décoration. Le 08 Février, l’œuvre sera exposé au siège du SINITONG à Papeete où elle recevra la bénédiction à l’ouverture officielle du Festival du printemps. Un festival également placé sous le signe de la longévité.

Cette année le comité organisateur a reçu un nouveau lion. Il fera son entrée en scène à la cérémonie du réveil des lions le lundi 08 Février au Temple KHANTI à MAMAO puis à l’ouverture officiel des festivités au sinitong. La Journée Culturelle se tiendra le dimanche 14 Février dans les jardins du temple KANTI. La célébration du festival du printemps se termine le samedi 20 Février avec le traditionnel défilé des lanternes dans les rues de PAPEETE et le rassemblement place VAIETE. 

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Femme mordue par un requin : le shark feeding...

L'attaque de requin qui se serait produite la semaine dernière au lieu-dit de la "Vallée Blanche" aurait pu passer inaperçu si la victime n’avait porté plainte. D’autant que l’accident se serait produit lors d’une session de shark fFeeding, une pratique absolument interdite au fenua.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV