dimanche 27 septembre 2020
A VOIR

|

‘Arioi Access : une plateforme en ligne pour « démocratiser » la culture polynésienne

Publié le

Après deux ans de gestation, le projet de contenus en ligne du centre culturel 'Arioi voit enfin le jour...

Publié le 05/08/2020 à 10:13 - Mise à jour le 05/08/2020 à 12:05
Lecture < 1 min.

Après deux ans de gestation, le projet de contenus en ligne du centre culturel 'Arioi voit enfin le jour...

Le centre culturel Ario’i en ligne, c’est désormais chose faite. Hinatea Colombani, sa co-fondatrice, a fait partie de la première promotion de l’incubateur de start-up Prism. Une expérience qui lui a permis de développer son projet de plateforme de e-learning. Mais la renommée du centre culturel prenant de l’ampleur, le projet digital est resté en suspens.

C’est finalement la crise liée à la covid-19 qui a donné l’occasion à Hinatea et ses associés de se concentrer sur le numérique. Le projet a été achevé durant le confinement. Une plateforme baptisée ‘Arioi access est désormais en ligne.

Il s’agit d’un abonnement mensuel donnant accès chaque semaine à une vidéo, disponible en 4 langues (français, anglais, espagnol, tahitien) sur un sujet de la culture polynésienne. Le but : partager les connaissances, les valeurs et codes de vies polynésiens au plus grand nombre. ‘Arioi Access prône ‘la démocratisation massive de la culture polynésienne » explique Hinatea Colombani dans son communiqué.

Aujourd’hui, plus de 40 écoles de danse traditionnelle existent en Polynésie française. Dans le monde, ce sont plus de 150 écoles de danse aux États-Unis et plus de 150 écoles existent au Japon. 4 000 danseurs assidus en Europe, 12 000 aux Etats-Unis, 10 000 danseurs assidus et en Amérique latine. Le Japon représente environ 25 000 danseurs assidus aujourd’hui et il est probable que le nombre de praticiens dépasse 500 000 personnes au Japon d’ici dix ans…

infos coronavirus

Témoignage : elle raconte comment elle a vécu la covid-19

Heureusement, tous les malades de la Covid ne développent pas de forme grave, comme en témoigne Me Brigitte Gaultier. Cette avocate au barreau de Papeete vient juste de reprendre son activité après plusieurs jours d’arrêt contraints et forcés. La sexagénaire a en effet contracté le virus après un rendez-vous avec l’un de ses clients. Durant 5 jours, elle a ressenti courbatures et grande fatigue, mais n’a jamais craint pour sa vie.

Le Pays accorde un prêt de 9,6 milliards de Fcfp à la CPS

Le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, et le directeur de la Caisse de Prévoyance Sociale (CPS) par intérim, Vincent Dupont, ont signé, vendredi, une convention relative au prêt de trésorerie de 9,6 milliards de Fcfp, accordé par le Pays au profit de la CPS.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Les cas contact à risque élevé en isolement désormais...

Les entrepreneurs individuels et les salariés identifiés par le Bureau de Veille Sanitaire comme "cas contacts à risque élevé", empêchés de travailler du fait de la recommandation de "quarantaine" de 7 jours et dont le télétravail n'est pas possible, vont pouvoir bénéficier d'une indemnisation.

Le Tahiti Nui, dernier espoir pour Maupiti

À Maupiti, l’arrivée de la flottille administrative le "Tahiti Nui" est un véritable bol d’air frais pour la population. Lors de son passage sur l’île, le navire débarque près de 400 tonnes de marchandises au total. De quoi subvenir aux besoins des habitants pendant près d’un mois, le temps que met le navire avant de refaire escale à Maupiti et ce, dans le meilleur des cas…

Rugby Championship : les All Blacks menacent de boycotter...

Le Rugby Championship menacé ? L'équipe de Nouvelle-Zélande envisage de boycotter la fin de la compétition prévue en Australie, en raison d'une possible quarantaine pendant la période de Noël, tandis que l'Afrique du Sud s'interroge sur sa participation.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV