vendredi 23 octobre 2020
A VOIR

|

À Raiatea, les jeunes organisent des battles de danse « ori canard »

Publié le

Publié le 05/04/2019 à 7:38 - Mise à jour le 05/04/2019 à 7:38
Lecture < 1 min.

S’exprimer en dansant, c’est la grande mode chez les jeunes en Polynésie. Chaque mercredi après-midi, les internes des établissements scolaires de Raiatea se retrouvent pour des battles de danse. Les danseurs prennent place au milieu d’une arène humaine et s’exhibent dans de curieuses chorégraphies : c’est la danse des canards. « Une battle, c’est se mesurer à d’autres personnes pour leur montrer qui est le plus bon » explique Teihoarii, jeune danseur.

Les adolescents se retrouvent dans les rues, sur des sites publics, car ils n’ont pas réellement d’endroit pour se rassembler. Ils ont alors demandé à la commune d’Uturoa l’autorisation d’occuper le parvis du marché. Une demande qui a été acceptée avec toutefois quelques conditions. « C’est surtout pour les occuper. Parce qu’aujourd’hui, c’est à leur initiative, donc on se doit, nous, les autorités, de les accompagner, et surtout de les sécuriser. Tout ce que je demande aux jeunes, c’est de respecter les consignes de sécurité » déclare Sylviane Terooatea, maire de Uturoa.

Pour l’association des parents d’élèves (APE) qui soutient l’événement, cette rencontre est une façon d’occuper la jeunesse et de lutter contre la délinquance. « Évidemment, on préfère que nos enfants dansent, écoutent de la musique et s’amusent, plutôt qu’ils se battent » nous dit Patrice Coupat, de l’association.

Au bout d’une heure, les jeunes étaient attirés par un autre attroupement, la foule se dissipait très vite. Il faut croire que les jeunes préfèrent les rencontres fortuites, plutôt que celles encadrées…
 

Rédaction web avec Jessica Doucet-Tuahu

infos coronavirus