vendredi 3 décembre 2021
A VOIR

|

À la rencontre de Valencia, artisane à Anaa

Publié le

Spécialiste reconnue dans la confection de chapeaux, peue, Valencia a appris elle-même à coudre des tifaifai. Portrait d'une artisane aux multiples talents.

Publié le 12/11/2021 à 8:58 - Mise à jour le 12/11/2021 à 8:58
Lecture < 1 min.

Spécialiste reconnue dans la confection de chapeaux, peue, Valencia a appris elle-même à coudre des tifaifai. Portrait d'une artisane aux multiples talents.


Valencia habite au coeur du village de Anaa. Elle travaille chez elle. Originaire des Australes et plus précisément de Rimatara, la jeune femme est particulièrement douée de ses mains. Elle travaille le pandanus. Elle confectionne des sacs, chapeaux… “Je prépare moi-même la feuille de pandanus. C’est facile pour moi. Pour obtenir la couleur blanche, il faut environ une journée entière de travail. Pour obtenir la couleur verte par contre, c’est plus compliqué. Cela nécessite plusieurs phases de cuisson”, explique-t-elle.

Valencia est très sollicitée à Anaa. En plus du pandanus, elle maîtrise d’autres techniques. Elle est considérée comme une spécialiste du tifaifai. Et pourtant, personne ne lui a appris à réaliser ces patchworks : “J’ai appris en regardant les mamas au marché. Et celles lors des expositions dans le hall de l’assemblée à Tahiti. C’est là que j’ai compris la technique. Aujourd’hui, je fais des tifaifai (rires)”.

infos coronavirus