mardi 11 mai 2021
A VOIR

|

À Faaite, on pêche aussi les tu’a’i

Publié le

Publié le 13/02/2019 à 9:40 - Mise à jour le 13/02/2019 à 9:40
Lecture < 1 min.

C’est à quelques centaines de mètres seulement du village de Faaite que les habitants viennent ramasser les tu’a’i. Aux Tuamotu, ce coquillage que l’on appelle Kororaha fait aussi partie de l’alimentation des Paumotu. Il se ramasse de la même manière qu’à Huahine
 
« C’est simple, tu as juste à gratter un peu la surface pour dégager le sable, tu attends un peu que ça se pose et tu ramasses », explique Paul, un habitant de l’île.
 
Dans la lagune en question, on pêche aussi le patii, un poisson très apprécié à Niau. Mais lorsque la population vient ici, c’est surtout pour ramasser les kororaha.
 
« Des fois c’est pour la maison, pour manger, d’autres fois ce sont les clients qui demandent, confie Paul. Il faut quelques 1,5 kilo à 10 kilos de tu’a’i. Et si tu sais bien faire, en une heure tu peux récolter 20 litres. »
 
Ils se dégustent frais, avec ou sans citron, ou alors sautés avec du beurre aillé, du vin blanc et de l’oignon vert, un délice pour les papilles.
 
 

Rédaction web avec Rony Mou-Fat

infos coronavirus