jeudi 17 octobre 2019
A VOIR

|

5 tatoueurs polynésiens s’envolent pour le Canada

Publié le

Publié le 09/10/2015 à 12:58 - Mise à jour le 09/10/2015 à 12:58
Lecture 2 minutes

Ces tatoueurs ont la chance de représenter la Polynésie et leur métier à l’étranger. Invités au Canada pour faire connaître leur art et leur culture, chacun est spécialisé dans un domaine. Le moderne avec ombrages, l’international où sont mêlés styles polynésiens et étrangers, le black ou simplement le traditionnel. Ils vont donc exprimer tous les styles de tatouages polynésiens. 

Le trésorier de l’association “Polynesia Tatau“, Raphael Ketterer explique que : “le but c’est de représenter l’association au Canada. Qu’on se fasse connaitre. Cette année lors de notre convention ont a organisé un concours. Et en fait, les lauréats du concours de cette convention, de cette année, partiront justement à Calgary dans une des plus grandes conventions du Canada.

Ce voyage à l’étranger est avant tout un échange. Les lauréats vont s’imprégner des techniques utilisées par les canadiens. Des techniques différentes de celles des polynésiens. Une opportunité pour eux d’approfondir leurs connaissances, mais ils vont également partager le savoir-faire polynésien.  

Teata Vauche, tatoueur à Taravao explique: “on va apprendre des choses par rapport à tous les tatouages réalistes ou modernes qu’ils font là-bas. Mais ils nous attendent aussi parce qu’on a un savoir faire. (…) Le tatouage polynésien aujourd’hui est reconnu mondialement. Il est très recherché. Ils vont aussi beaucoup apprendre de nous, sur la composition des motifs et certaines symboliques.

C’est donc l’occasion rêvée de promouvoir la culture polynésienne à l’étranger. Un enrichissement aussi bien pour les tatoueurs polynésiens que canadiens qu’on retrouvera lors de la prochaine convention de tatouage en avril.  
 

Reportage de Sophie SILBERFELD 

Dossier de la semaine : les Evasan, pour qui ? Quand ? Comment ?

De par son éclatement géographique, la Polynésie se confronte à des difficultés lors de certaines évacuations sanitaires inter-îles. Comment une Evasan est-elle déclenchée ? Qui le décide ? Quels sont les moyens à disposition ? Éléments de réponds dans notre dossier de la semaine.

La filière crevette veut faire décoller sa production

Dans le cadre de la fête de la science, l'Ifremer organise sa journée porte ouverte samedi à Vairao de 8h30 à 15 heures. Maintenant que l'institut a cédé ses droits sur la souche de la crevette bleue au pays, la filière en plein développement, ambitionne de doubler, voire de tripler sa production, face à une demande en hausse.

Quelles actions pour prévenir l’illettrisme en Polynésie ?

Facteur de décrochage scolaire, l’illettrisme fait l’objet d’une attention particulière des pouvoirs publics. Boîte à livre, ateliers lectures, ou remise à niveau : quelles actions sont déployées pour prévenir ce handicap ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Dossier de la semaine : les Evasan, pour qui...

De par son éclatement géographique, la Polynésie se confronte à des difficultés lors de certaines évacuations sanitaires inter-îles. Comment une Evasan est-elle déclenchée ? Qui le décide ? Quels sont les moyens à disposition ? Éléments de réponds dans notre dossier de la semaine.

“Notre but est que l’argent public soit bien dépensé”

Le nouveau président de la Chambre territoriale des comptes, Jean-Luc Le Mercier, a pris ses fonctions mercredi en présence des hautes personnalités de l’Etat et du Pays. Il vient remplacer Jean Lachkar. Interview.

Turama vous éclaire sur le démarchage à domicile

L’enquête Fetii Fenua vient de démarrer. Initiée par l’Institut de la Statistique, elle doit permettre de mieux connaître les mouvements de population en Polynésie et leurs besoins. Des enquêteurs viendront vous rendre visite. Comment les différencier des démarcheurs ? Nous répondons à cette question avec notre invité Raiarii Tama, chargé de communication de la Direction générale des Affaires Economiques (DGAE).

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X