vendredi 25 juin 2021
A VOIR

|

37 danseuses étrangères en stage de ‘ori tahiti

Publié le

Publié le 25/11/2018 à 13:56 - Mise à jour le 25/11/2018 à 13:56
Lecture 2 minutes

Elles viennent du Japon, du Mexique, du Chili, des États-Unis, voire d’Europe, et elles ne ménagent pas leurs efforts. Depuis ce lundi matin, 37 danseuses étrangères participent au 19e stage international de ‘ori tahiti, organisé par le Conservatoire artistique de la Polynésie française. Un stage de 4 jours pendant lequel les cours intensifs de ‘ori tahiti s’enchaînent, ce qui n’est pas pour déplaire aux participantes.

La majeure partie des stagiaires danse pour la première fois au Conservatoire. Deux Japonaises tenteront de décrocher le niveau 4 cette semaine. Mais quelle que soit leur expérience, toutes ont soif d’apprendre.

“À San Francisco, on apprend comme on nous l’a enseigné, on danse de la manière que l’on souhaite en compétition, confie Jerrica Villanueva, une danseuse américaine. Mais ici, à Tahiti, on apprend les bases, les racines du ‘ori tahiti. C’est important de connaître les pas traditionnels, tout comme le côté moderne de la danse.”
 
À raison de 4 heures de danse par jour, ces vahine multiplient les tamau et autres fa’arapu. Les répétitions alternent rythmes longs et rapides, un juste équilibre entre puissance et grâce.
 
“Quand on danse au ras du sol, cela demande beaucoup de force dans les jambes, explique Samantha Montes, danseuse venue du Mexique. C’est fatiguant, mais c’est très beau, et nos professeurs le font d’une manière incroyable.”
 
Le stage, qui se terminera jeudi par un examen de danse, comprend également une initiation aux percussions traditionnelles et au ukulele.  
 
 

Rédaction web avec Thomas Chabrol et Naea Bennett

infos coronavirus