dimanche 25 septembre 2022
A VOIR

|

Communiqué

2e édition du festival international de Soul et Jazz en septembre prochain à Tahiti

Publié le

COMMUNIQUE - Le Pays soutiendra l’organisation du second festival international de Soul et de Jazz, qui se tiendra à Tahiti du 19 septembre au 1er octobre prochain.

Publié le 16/03/2022 à 17:40 - Mise à jour le 17/03/2022 à 9:02
Lecture < 1 min.

COMMUNIQUE - Le Pays soutiendra l’organisation du second festival international de Soul et de Jazz, qui se tiendra à Tahiti du 19 septembre au 1er octobre prochain.

Organisé en étroite collaboration avec le Conservatoire artistique de la Polynésie française, Te Fare Upa Rau, et la société 2DZ, ce festival a pour but de devenir un point de rendez-vous incontournable du Jazz et de la Soul Music dans le Pacifique océanien, et de faire rayonner le Fenua musical au même titre que les festivals de Montreux et de Marciac.

Placé sous la direction artistique de China Moses, cet évènement engage deux formations principales, appelées à collaborer et à créer une œuvre commune : le Big Band du Conservatoire, et le « NOJO », le « New Orlean’s Jazz Orchestra », dirigé par Adonis Rose – une des formations de Jazz les plus célèbres de la planète.

Cette collaboration se matérialisera par une résidence d’artistes, des rencontres et des échanges avec les musiciens, artistes et scolaires de Tahiti, des « master-class » ainsi qu’une série de concerts dont, un grand gala offert au public.

Outre les deux formations orchestrales, le festival invitera de nombreux artistes locaux à monter sur scène, ainsi que des figures de la scène Soul et Jazz comme le trompettiste Nicholas Payton, le légendaire pianiste Johnny O’Neal et une chanteuse, Anne Sila, lauréate 2021 du concours « The Voice All Stars ».

Figure mondiale de la scène Soul et Jazz, Dee Dee Bridgewater avait inauguré, en 2019, la première édition de ce festival international en félicitant les organisateurs et musiciens polynésiens pour leur brio, ainsi que leur formidable sens de l’accueil.

Le festival est soutenu par la Polynésie française, ses établissements publics, la Mission d’action culturelle de l’Etat et « France Relance ».

infos coronavirus