samedi 31 octobre 2020
A VOIR

|

26e Heiva des écoles : La première soirée en images

Publié le

Les écoles 'Ori Maitai, Hei 'Ori et Manahere entrent dans la danse pour un public venu en masse mais aussi masqués. Protocole sanitaire et engouement culturel seront de pair au Grand Théâtre de la Maison de la culture.

Publié le 09/07/2020 à 1:23 - Mise à jour le 09/07/2020 à 9:27
Lecture 6 minutes

Les écoles 'Ori Maitai, Hei 'Ori et Manahere entrent dans la danse pour un public venu en masse mais aussi masqués. Protocole sanitaire et engouement culturel seront de pair au Grand Théâtre de la Maison de la culture.

C’est aux élèves de l’école ‘Ori Maitai de Merehau Cugnet que reviennent l’honneur d’ouvrir le bal. Pour sa première participation au Heiva, cette école de la commune de Mahina a décidé de donner le ton en offrant au public le fruit de son travail avec une belle prestation préparée de longue date.

L’école de danse Hei ‘Ori existe depuis août 2008 et a fait son premier Heiva des écoles en 2009. Elle rassemble aujourd’hui près de 120 élèves, filles et garçons. L’école de danse Hei ‘Ori s’inscrit dans une démarche d’accompagnement des danseurs souhaitant participer au Heiva i Tahiti et fouler cette scène mythique de To’atā.

Hei’Ori a vu le jour en ayant pour objectif de former de futurs danseurs du Heiva pour leur permettre de s’approprier le Ori Tahiti et les sensibiliser à leur identité culturelle.

Depuis 2015, l’école a su répondre à cet objectif, puisque certains des inscrits ont intégré la troupe TEVA I TAI et bien d’autres groupes de Taiarapu. La joie de danser le ‘Ori Tahiti en est une fierté. Pour le spectacle de ce soir, les sentiments de gaieté et de cri du cœur constituent le thème choisi par Heimoana METUA, secondée par Poeiti SERRE et Yasmina TCHEOU.

La soirée se clôture de bien belle façon avec la dynamique et non moins gracieuse prestation des danseuses et danseurs de l’école Manahere de Poehere Roomataaroa.

Créée en avril 2013, l’école de danse Manahere, située à Punaauia au centre commercial Tamanu, comptabilise cette année plus de 100 danseurs et danseuses. C’est sa 7ème participation au Heiva des écoles.

Manahere c’est aussi un groupe composé de danseuses et musiciens professionnels. Pour sa première participation au Hura Tapairu en 2017, il a remporté le 4ème prix en catégorie mehura. L’école, qui a encore de belles années devant elle, souhaite poursuivre son évolution tant sur le plan local qu’international.

Par amour pour notre belle culture, la directrice et chorégraphe Poehere Roomataaroa ainsi que son assistante Hinarii Tihoni, ont œuvré durant plusieurs mois avec passion pour que leurs élèves offrent un spectacle de qualité. Cette année l’école Manahere a décidé de ne pas s’imposer de thème mais de laisser la créativité s’envoler librement.

infos coronavirus

Toussaint 2020 : les cimetières sous surveillance

Pour ne pas que les cimetières deviennent les prochains foyers de l’épidémie, ils seront placés sous surveillance. Pour la célébration de la Toussaint ce week-end, le port du masque et le respect des gestes barrières sont demandés à toutes les familles.

À partir du 2 novembre, tous les cours se feront à distance à l’UPF

En raison de la crise sanitaire liée à Tahiti et du nombre croissant de cas positifs à l’UPF, de nouvelles dispositions relatives aux enseignements sont mises en place à partir de lundi 2 novembre 2020.