lundi 1 mars 2021
A VOIR

|

18ème salon des îles Australes du 21 octobre au 3 novembre

Publié le

La 18ème édition du salon des îles Australes ouvre ses portes lundi 21 octobre à l’Assemblée. Sur le thème de la "valorisation des merveilles de l’artisanat en mer et sur terre", plus de 70 exposants de l’archipel ont fait le déplacement. Ramona Tevaeara’i, présidente du comité organisateur, était l’invitée de notre journal :

Publié le 20/10/2019 à 10:49 - Mise à jour le 20/10/2019 à 15:58
Lecture 2 minutes

La 18ème édition du salon des îles Australes ouvre ses portes lundi 21 octobre à l’Assemblée. Sur le thème de la "valorisation des merveilles de l’artisanat en mer et sur terre", plus de 70 exposants de l’archipel ont fait le déplacement. Ramona Tevaeara’i, présidente du comité organisateur, était l’invitée de notre journal :

C’est la 18ème fois que le salon des Australes est organisé à Tahiti. Comment se profile cette nouvelle édition ?
« Samedi matin, nous avions notre dernière réunion pour donner les consignes avant la préparation de l’ouverture du salon 2019. »

Un point important notamment sur la décoration du hall de l’Assemblée dans le cadre de ce salon, c’est une première cette année ?
« Exactement. Cette année, le thème qu’on a gardé vient de l’île de Raivavae : « Valoriser les bienfaits de la terre et de la mer », toujours en travaillant dans l’artisanat. Et le premier concours qu’on lance à partir de lundi 21 octobre, c’est la décoration, qui va durer deux semaines. Les fédérations devront montrer leur savoir-faire, à partir du thème que l’on a donné cette année. »

Comment cela va se traduire concrètement ? Les produits qui sont confectionnés doivent être adaptés au thème retenu ?
« Tous les concours cette année sont adaptés suivant le thème, ainsi que les produits. »

On parle de cinq îles de l’archipel des Australes, qui participent à cette exposition. On imagine que c’est un travail laborieux de faire venir autant d’artisans et surtout de marchandises jusqu’à Tahiti ?
« On travaille toujours un an à l’avance. (…) C’est une île, un container… Il y aussi les demandes à faire au niveau du transport aérien et maritime. (…) »

Ils sont toujours aussi nombreux à vouloir participer à cette exposition ? Les jeunes aussi se lancent dans la pratique de l’artisanat ?
« Plus les années passent et plus les jeunes viennent et s’intéressent à l’artisanat. Il y a 70 exposants cette année et chaque île a ramené ses jeunes. On espère augmenter encore le nombre de jeunes l’année prochaine. »

Avez-vous changé votre façon de confectionner les produits en les adaptant éventuellement à ce qui se fait aujourd’hui ?
« Comme on dit chez nous, les Australes inventent tout : paniers, chapeaux, peue, couronnes… Il y en a de toutes les couleurs. Vous n’allez pas le regretter. Rendez-vous lundi à 10 heures pour l’ouverture. (…) Et nous fermerons le dimanche 3 novembre à 17 heures. »

Le programme du salon :

infos coronavirus