lundi 8 mars 2021
A VOIR

|

12éme Hura Tapairu : un tremplin pour les troupes désireuses de percer

Publié le

Publié le 07/11/2016 à 12:57 - Mise à jour le 07/11/2016 à 12:57
Lecture < 1 min.

L’événement est d’ailleurs qualifié de « tremplin » par ses organisateurs car il donne l’opportunité à des formations disposant de peu de moyens de se produire sur une scène de premier plan.

Tumata Vairaaroa, elle, est une habituée des projecteurs. En 2012, elle était primée dans la catégorie « Meilleure danseuse » avec la troupe O Tahiti e. Mais, aujourd’hui, c’est comme chef de la formation Ahutuatea qu’elle a décidé de se lancer dans l’aventure du Hura Tapairu.
 
Et diriger une troupe, n’est pas toujours chose facile. « C’est une autre dimension. Il faut chercher les moyens financiers, préparer tous les dossiers administratifs, gérer les humeurs de tout le monde. Il n’y a pas que la danse », explique la jeune femme qui « aime créer, chorégraphier ».
 
Elle aussi, estime que cet événement est un tremplin  pour les talents en devenir : « on ne veut pas s’arrêter qu’au Hura Tapairu. C’est une première expérience et, pourquoi pas, par la suite, si tout va bien, aller plus loin comme au Heiva « .
 
Cette année, le montant des récompenses a été revu à la hausse. Vingt prix seront attribués pour une enveloppe globale de 2,9 millions de francs. Autre nouveauté : la création de deux catégories duo:  » ‘aparima ‘äpipiti » et « ‘öte’a ‘äpipiti « . 
 

Rédaction Web avec JB Calvas

Les billets sont en vente à la Maison de la Culture. Pour tout renseignement, contactez le 40 54 45 44.

 

infos coronavirus