mardi 28 juin 2022
A VOIR

|

100% de réussite pour les tatoueurs Marquisiens formés par Patutiki

Publié le

Elle fait beaucoup parler d’elle tant elle a de projets : l’association Patutiki œuvre pour faire vivre la culture marquisienne. Films, festivals, art du tatouage, elle multiplie les actions. En septembre dernier elle a lancé la première formation 100% marquisienne, dispensée dans l’archipel. Formation suivie par 12 stagiaires issus de l’ensemble des îles. Tous en ressortent diplômés. Un diplôme qui leur permettra d’exercer partout en Polynésie et en Europe.

Publié le 23/06/2022 à 15:10 - Mise à jour le 24/06/2022 à 10:04
Lecture 2 minutes

Elle fait beaucoup parler d’elle tant elle a de projets : l’association Patutiki œuvre pour faire vivre la culture marquisienne. Films, festivals, art du tatouage, elle multiplie les actions. En septembre dernier elle a lancé la première formation 100% marquisienne, dispensée dans l’archipel. Formation suivie par 12 stagiaires issus de l’ensemble des îles. Tous en ressortent diplômés. Un diplôme qui leur permettra d’exercer partout en Polynésie et en Europe.


Après dix mois de formation, les tatoueurs issus des 6 îles de l’archipel des Marquises ont passé leur examen, toujours sur la Terre des Hommes. Une première. “Nos stagiaires viennent de terminer 10 mois de formation. Nous sommes vraiment très heureux. les 6 îles étaient représentées. Les jurés sont venus de métropole et de Tahiti. Ce qui était intéressant c’est que les deux formateurs ne faisaient pas partie de ce jury et ce sont des jury quand même assez pointus. (…) Tous nos stagiaires ont été reçus. Nous sommes vraiment très heureux. Ça veut dire que le travail qui a été fourni, que ce soit par les formateurs ou les stagiaires, est vraiment de qualité”, se réjouit Teiki Huukena, directeur de la formation et président de l’association Patutiki.

Cette association, qui promeut le patrimoine marquisien, est à l’origine de ce projet. À ses côtés : la commune de Nuku Hiva, la communauté des communes des îles Marquises, les ministères du Travail et de la Culture, le Sefi et l’école française de tatouage (EFT) avec laquelle un partenariat a été conclu. “Nous espérons dans le futur avec l’EFT, promouvoir le tatouage beaucoup plus artistique et technique pour toute la Polynésie, pour ceux qui veulent intégrer cette formation.”


“Avec ce diplôme ils obtiennent également une attestation hygiène et salubrité qui est valable en France et en Europe. Et ça c’est une première ici en Polynésie parce que jusque là on avait des attestations valables que dans le territoire polynésien, explique Heretu Tetahiotupa, tatoueur de Nuku Hiva et formateur. Grâce à cette formation, grâce aux échanges que nous avons eus avec l’EFT et l’Arass nous avons pu mettre au point un attestation valable en Europe, en France et c’est une très grande victoire pour nous et aussi pour tous les tatoueurs de Polynésie parce qu’on est en train d’ouvrir une voie vers quelque chose qui va pouvoir apporter beaucoup aux tatoueurs polynésiens.”

Toua Hapipi fait partie des nouveaux diplômés : “L’obtention du diplôme est l’objectif que je voulais atteindre. L’avoir obtenu c’est la plus grande des réussites pour moi actuellement dans ma vie professionnelle. Ce diplôme est l’équivalent d’un BAC+2 ce qui me permettra de monter un dossier CVD. (…) Ça m’ouvre des portes.”

infos coronavirus